C1: Lille surclassé par Chelsea, la Juve rejointe malgré Vlahovic

Les joueurs de Chelsea célèbrent le but de Christian Pulisic, enlacé par Kai Havertz, également buteur, contre Lille en 8e de finale de la Ligue des champions à Stamford Bridge, le 22 février 2022
Par Jean DECOTTE / © 2022 AFP

Inexpérimenté et trop inefficace, Lille a chuté face au tenant Chelsea (2-0) mardi en huitième aller de Ligue des champions, se compliquant la tâche pour les matches retour mi-mars, que la Juventus, freinée par Villarreal (1-1), abordera sans marge malgré le tonitruant Dusan Vlahovic.

Lille subit la loi de Chelsea

Que c’est cruel pour le Losc! Pas ridicule dans le jeu, le club champion de France a pourtant perdu pied sur la pelouse des champions d’Europe en titre, cueilli par Kai Havertz (8e) et Christian Pulisic (63e) sur deux erreurs.

Le score est plus sévère que le scénario de la rencontre et c’est le principal regret pour les Dogues, qui ont beaucoup tenté, à l’image de Renato Sanches, mais n’ont jamais vraiment inquiété les Blues.

“On est dans le match, on a des occasions mais à ce niveau-là, il faut marquer”, a pesté le capitaine lillois José Fonte sur Canal+ Sport. “Il nous reste un deuxième match et on va se préparer pour faire beaucoup mieux.”

Battre le club récemment sacré champion du monde s’annonçait comme un sommet ? C’est désormais un Everest que Lille devra gravir le 16 mars lors de la seconde manche si le club veut atteindre le premier quart de finale de son histoire, quinze ans après avoir été éliminé par Manchester United lors de sa première incursion en huitièmes (1-0, 1-0) en 2007.

Et à défaut de briller, voilà Chelsea lancé vers le top 8 européen dans une semaine cruciale où les Blues affronteront dimanche Liverpool en finale de la Coupe de la Ligue anglaise.

“On n’a pas joué notre meilleur football”, a reconnu Kai Havertz “C’était dur. On n’a pas réussi à avoir l’agressivité qu’on avait les dernières semaines, mais au final on gagne 2-0, c’est le principal.”

A Stamford Bridge, Lille ne s’est pas facilité la tâche en encaissant rapidement un but, sur une tête piquée d’Havertz, laissé libre de tout marquage sur corner (8e).

Une erreur d’inattention qui a coûté cher aux Lillois, pourtant plutôt inspirés en première période, dans le sillage de leur maître à jouer Renato Sanches.

Souvent ralenti par des blessures, le Portugais a secoué les champions d’Europe par ses percées balle au pied.

Mais il était bien seul et en seconde période c’est encore Chelsea qui a été le plus réaliste sur un contre éclair: ballon chipé dans la moitié de terrain des Blues, percée de N’Golo Kanté, et passe du Français en bout de course à Christian Pulisic pour le deuxième but (63e).

De quoi montrer à Lille le chemin qui reste à parcourir pour atteindre le gotha européen…

L’éclair Vlahovic insuffisant pour la Juve

Rien n’est joué entre la Juventus Turin et Villarreal, dos à dos au stade de la Céramique (1-1), en dépit d’un début de match rêvé pour la “Vieille Dame” et sa recrue Dusan Vlahovic, néophyte en C1 et buteur après seulement 33 secondes!

La Juve avait toutes les cartes en main après ce but précoce mais l’égalisation de Dani Parejo (66e) complique l’équation pour les Turinois, qui rêvent d’atteindre les quarts après deux échecs consécutifs ces deux dernières saisons.

Vlahovic (22 ans), dont c’était le premier match de Ligue des champions, n’a pas perdu de temps en ouvrant la marque d’un tir croisé (1re minute). De quoi donner raison au club turinois d’avoir investi 70 M EUR en janvier pour attirer le buteur de la Fiorentina.

Ce n’est pas le but le plus rapide de l’histoire de l’épreuve reine européenne, inscrit en 2006-2007 par le Néerlandais Roy Makaay après 10 secondes, mais c’est déjà un sacré exploit.

“C’était vraiment quelque chose de très beau, parce que c’était vraiment excitant de jouer ce soir pour mon premier match de Ligue des champions. Mais je ne suis pas content à 100% car on n’a pas gagné”, a commenté le jeune attaquant serbe.

Car la Juve a peut-être un peu trop géré cet avantage et Villarreal, vainqueur de la Ligue Europa 2021, a fini par revenir: Parejo, seul dans la surface, a expédié une frappe instantanée au ras du poteau (66e) et préservé le suspense jusqu’au match retour, le 16 mars.