C1: Lille, Manchester et Barcelone, victoires impératives

Les joueurs du Barça lors de l’entraînement de veille de match le 19 octobre 2021 à Barcelone, en vue de la réception du Dynamo Kiev
/ © 2021 AFP

La victoire est impérative mercredi lors de la 3e journée de Ligue des champions, autant pour Lille, contraint de se réveiller face à Séville (groupe G), que pour un FC Barcelone convalescent face au Dynamo Kiev (groupe E).

Groupe E: Barcelone, mourir peut attendre

(18h45) FC Barcelone (ESP)Dynamo Kiev (UKR)

(21h00) Benfica (POR)Bayern Munich (GER)

C’était imprévisible, inédit, et c’est pourtant arrivé: deux déroutes barcelonaises sur le même score de 3-0, à Benfica et à domicile face au Bayern, pour les quintuples champions d’Europe catalans, tombés brutalement de ce qui leur restait de piédestal. D’où l’intérêt de lancer au plus vite l’opération renaissance, face au Dynamo Kiev.

Les Ukrainiens n’avaient pas existé face au Bayern, battus 5-0, puis ils n’ont pas réussi à battre Benfica (0-0). Ca semble donc jouable pour Memphis Depay et ses équipiers, alors que dans l’autre match, au Portugal, le Bayern voudra continuer sa promenade de santé: déjà huit buts marqués, aucun encaissé.

Groupe F: les Red Devils déjà sous pression

Young Boys (SUI)Villarreal (ESP)

Manchester United (ENG)Atalanta Bergame (ITA)

La saison de Manchester United était bien partie, puis tout s’est déréglé et Ole Gunnar Solskjaer n’a pas encore trouvé de solution miracle. Du coup, la venue de l’Atalanta Bergame n’arrive pas au meilleur moment pour des Red Devils sévèrement battus par Leicester samedi (4-2).

Le coach norvégien, à force d’espoirs déçus, commence à être un peu sur la sellette, en ayant épuisé son immense crédit de départ. Et la victoire face à Villarreal n’a pas totalement effacé le souvenir de la défaite chez les Young Boys de Berne, qui a priori ne jouent pas dans la même catégorie.

C’est tout l’intérêt de ce groupe où les hommes d’Unai Emery, vainqueurs de la dernière Ligue Europa, mais aussi les jeunes Bernois sont prêts à bondir sur la moindre occasion de prendre des points dans l’optique des 8es de finale, tout en profitant d’une nouvelle défaillance éventuelle des Red Devils.

Groupe G: quitte ou double pour Lille

(18h45) RB Salzbourg (AUT)Wolfsburg (GER)

(21h00) Lille (FRA)Séville FC (ESP)

C’est une nouvelle version du fameux jeu “quitte ou double”, avec des Dogues lillois n’ayant rapporté qu’un seul point de leurs deux premiers matches, et bien décidés à tenter le tout pour le tout contre le Séville FC de Julen Lopetegui.

Le sextuple vainqueur de la Ligue Europa n’est sûrement pas le rival idéal pour se rassurer, après une nouvelle désillusion en Ligue 1 samedi à Clermont (1-0), alors que les Sévillans ont conforté dimanche leur 3e place en Liga en allant battre le Celta Vigo sur le même score.

Mais dans le groupe le plus ouvert de ce 1er tour, tout reste possible, y compris pour le Losc, surtout si le RB Salzbourg, leader avec 4 points, se fait surprendre par Wolfsburg, qui reste sur deux matches nuls, à Lille et contre Séville.

Groupe H: la Juve sereine, Chelsea aussi

Zenit Saint-Pétersbourg (RUS)Juventus Turin (ITA)

Chelsea (ENG)Malmö (SWE)

La Juventus a bien lancé sa nouvelle campagne de C1, alors qu’elle s’était qualifiée de justesse en fin de saison dernière, et la victoire contre les Blues de Chelsea fin septembre, avant la trêve internationale, a fait du bien au moral des hommes de Massimiliano Allegri.

Laborieux en Serie A, les Turinois ont eu du mal à battre l’AS Roma dimanche, grâce à un petit but de Moïse Kean, et ils ne pointent qu’au 7e rang. Le déplacement à Saint-Pétersbourg mercredi va permettre de se faire une idée plus précise de leur potentiel actuel.

Le même soir, les hommes de Thomas Tuchel, champions d’Europe en titre, devraient pouvoir soigner leur différence de buts face à la lanterne rouge de ce Groupe H, les modestes Suédois de Malmö (zéro point, 7 buts encaissés).