C1: le Real arrache son ticket pour les 8es, Zidane sauvé

L’entraîneur français du Real Madrid, Zinédine Zidane, lors du match de Ligue des Champions contre le Borussia, le 29 octobre 2020 à Moenchengladbach
Par Patxi VRIGNON-ETXEZAHARRETA / © 2020 AFP

Zinédine Zidane a tenu parole : après la promesse que ses hommes feraient “un grand match” mardi, le Real Madrid a surclassé le Borussia Mönchengladbach 2-0 mercredi pour arracher la première place du groupe B et un précieux ticket pour les 8es de finale de Ligue des champions.

Sur la sellette après la déroute contre le Shakhtar Donetsk (2-0) la semaine dernière en C1, Zidane a pu compter sur son talisman habituel mercredi : son compatriote français Karim Benzema, d’un doublé de la tête (9e, 32e), a permis à “ZZ” de conserver son poste sur le banc merengue et de continuer à croire à un nouveau miracle européen.

Avec ce tour de force à domicile, le Real Madrid s’est emparé de la première place du groupe B devant “M’Gladbach”, deuxième qualifié. Le Shakhtar Donetsk, 3e, sera donc reversé en C3, et l’Inter Milan est éliminé.

Du répondant

Les hommes des grands rendez-vous : Benzema, de retour au plus haut niveau après une blessure à la jambe gauche qui l’a envoyé à l’infirmerie pour un petit mois, et Ramos, de retour après une blessure à la jambe droite mi-novembre ont offert de l’assise à un Real Madrid dépassé en Ukraine la semaine dernière… et ont donné raison au confiant “Zizou”.

“Je suis persuadé que l’on fera un grand match du début à la fin. Le club, les joueurs, on est tous habitués à jouer ces matches sous pression, où tu dois donner le maximum en mettant les émotions de côté. C’est le dernier match de la phase de poules, on sait ce que l’on joue”, avait assuré Zidane, serein, mardi en conférence de presse.

Jamais aussi costaud que lors des affiches décisives, Zidane a encore une fois réussi à redresser son équipe à temps, pour permettre à la “Maison blanche” de sortir pour une 24e saison consécutive de la phase de groupes de C1 (depuis 1997).

“C’est un sentiment de satisfaction avant tout. A l’arrivée, quand l’objectif est atteint, on se dit qu’on a fait le boulot. Je crois que l’équipe a fait le travail, on savait ce qu’on jouait. On a eu des moments compliqués, et ce soir on a fait un grand match. Notre victoire est méritée, et la première place aussi”, a savouré Zidane en conférence de presse d’après-match.

Après avoir remporté un premier ultimatum sur le terrain de Séville, vainqueur en titre de la Ligue Europa, samedi en championnat (1-0), Zidane a su insuffler la motivation nécessaire à son groupe, qui a livré mercredi l’une de ses prestations les plus solides de la saison.

Les Madrilènes ont sans doute été aussi sensibles au discours du président du Real Florentino Perez, qui a fait le déplacement en Andalousie samedi pour leur signifier l’importance cruciale de cette série de trois matches (Séville, M’Gladbach, Atlético Madrid), d’après la presse espagnole.

Pléa et Thuram, éteints mais qualifiés

Effets immédiats : mercredi, les Madrilènes ont gommé leur tendance à offrir leur meilleur et leur pire visage dans une même partie, pour signer un match maîtrisé du début à la fin.

Dans le sillage de Benzema et de Ramos, certains seconds couteaux du Real ont aussi brillé. C’est le cas du couloir droit des deux passeurs décisifs Rodrygo et surtout Lucas Vazquez, étincelant mercredi soir.

A l’inverse, pour les jeunes internationaux français de M’Gladbach, la soirée a été plus compliquée : malgré le onze très offensif aligné par Marco Rose avec quatre attaquants, Alassane Pléa et Marcus Thuram ont été peu alimentés en ballon, tant le pressing madrilène a été étouffant dans l’entrejeu.

Un match complètement différent de l’aller pour Thuram et Pléa, qui avaient bien combiné pour inscrire un doublé (33e, 58e) neutralisé en toute fin de match par Benzema (89e) et Casemiro (90e+3)…

Malgré la défaite, “Gladbach” sera quand même présent en 8es, qualifié comme 2e du groupe B. Et pour le Real, il s’agira de surfer sur cette excellente performance dans le derby contre l’Atlético samedi… avant d’attendre les 8es de finales de C1 pour corriger le faux-pas d’août dernier.