C1: Le Bayern sans Lewandowski contre le Paris SG

L’attaquant polonais du Bayern Munich, Robert Lewandowski, lors du match de Bundesliga contre Fribourg, le 17 janvier 2021 à Munich
Par Emmanuel BARRANGUET / © 2021 AFP

Coup dur pour le Bayern Munich: son buteur vedette Robert Lewandowski s’est blessé avec la Pologne et ne pourra pas jouer les quarts de finale de Ligue des champions contre le Paris Saint-Germain.

“Lewa” souffre d'”une entorse ligamentaire du genou droit” et sera indisponible “environ quatre semaines”, a précisé son club.

Il va donc manquer le duel contre le PSG, aller le 7 avril à Munich, retour le 13 avril à Paris, revanche de la dernière finale de C1, remportée par le club allemand (1-0).

Le Bayern perd sa machine à marquer des buts, déjà 35 cette saison en championnat. Lewandowski n’est qu’à cinq longueurs du record du légendaire Gerd Müller, 40 buts en Bundesliga en 1971-1972, sous ce même maillot.

En C1 aussi Lewa pèse de tout son poids. Il est impliqué sur 25 buts en 16 matches depuis le début de la saison dernière (20 buts, 5 passes décisives), plus que tout autre joueur sur la période.

L’absence d’un des meilleurs joueurs d’Europe semble un casse-tête de moins pour la défense parisienne, contre l’ogre Bayern, grand favori à sa propre succession avec Manchester City, le club qui pourrait bien attendre le vainqueur de Bayern-PSG en demies.

Gnabry pour le remplacer?

Mais le Bayern a bien d’autres atouts.

Tout d’abord, le géant bavarois s’appuie sur un collectif extraordinaire, dont Lewandowski est le terminal. Si brillant soit le Polonais de 32 ans, les “Rekordmeister” marquent beaucoup car ils se créent énormément d’occasions à chaque match.

Le Bayern reste très dangereux sans lui, mais il existe peu de références pour comparer car Lewandowski est très peu blessé.

L’entraîneur Hansi Flick a plusieurs solutions pour remplacer le Polonais.

La plus probable reste Serge Gnabry, qui joue dans cette position d’avant-centre avec la “Mannschaft”, et buteur lors de la victoire en Roumanie (1-0), dimanche.

Il pourrait bénéficier des centres de l’ancien Parisien Kingsley Coman et de Leroy Sané sur les côtés, et de Thomas Müller en soutien.

Ce dernier, extrêmement polyvalent, est aussi capable d’occuper le poste d’avant-centre.

Coucou revoilà Choupo!

Flick pourrait donc aussi choisir un duo Gnabry-Müller en attaque avec Coman et Sané sur les ailes.

Sinon, coucou le revoilà! la solution dans la logique de l’effectif reste un autre ancien Parisien, Eric-Maxim Choupo-Moting, buteur héroïque en quarts de finale la saison dernière lors de PSG-Atalanta Bergame (2-1).

En Bundesliga, quand Flick décide de reposer Lewandowski, c’est l’international camerounais qui rentre.

Bon coéquipier, jamais fâché de son statut de remplaçant, exactement comme il était apprécié au PSG, “Choupo” accomplit une saison tout à fait correcte, avec notamment 2 buts en cinq matches de C1, dont deux titularisations.

La machine Bayern est tellement bien réglée que l’absence de Lewandowski ne pèse pas le même poids qu’une absence de Lionel Messi à Barcelone, Cristiano Ronaldo à la Juventus Turin… ou Neymar et Kylian Mbappé au Paris Saint-Germain.

Le Polonais aussi est une machine, mais l’armure de l’homme qui ne se blesse jamais, avec une hygiène de vie irréprochable coachée notamment par son épouse, Anna, diététicienne, a fini par se fendiller.

Lewandowski est sorti blessé à la 63e minute du match de qualification au Mondial-2022 contre Andorre (gagné 3-0) dimanche pour retourner se soigner dans son club.

Le mercredi précédent, l’attaquant avait joué tout le match en Hongrie, où il avait marqué le troisième but des “Biale Cervoni” (3-3).

Il avait logiquement déclaré forfait pour le match de la Pologne contre l’Angleterre, prévu mercredi, et la fédération polonaise (PZPN) évoquait d’abord au moins cinq à dix jours de soins. C’est finalement pire pour lui et le Bayern…