C1: l’avenir de Mbappé au PSG, un feuilleton à faire tourner les têtes

L’attaquant du PSG Kylian Mbappé et son entraîneur Mauricio Pochettino, lors du match contre Metz, le 24 avril 2021 à Saint-Symphorien
Par Emmanuel BARRANGUET / © 2021 AFP

Porté à incandescence par ses exploits en Ligue des champions, le très convoité Kylian Mbappé fait durer le feuilleton de son avenir: va-t-il prolonger au Paris Saint-Germain, qui fait tout pour le garder, ou partir cet été ?

Sur le terrain, c’est simple: “Kyky” marque et fait gagner son équipe. Il a réussi un nouveau doublé, samedi à Metz (3-1), qui lui permet d’arriver lancé pour Manchester City, en demi-finale aller de C1, mercredi, s’il se remet d’une légère béquille reçue en Moselle.

En dehors, les petites phrases brouillent sa piste, la faute à sa situation contractuelle qui fait tourner les têtes des plus grandes équipes d’Europe.

“Kylian et Neymar n’ont pas d’excuses pour partir, parce qu’on a tout pour gagner maintenant la Ligue des champions ici”, a lancé, avec un sourire, Nasser Al-Khelaïfi.

Le président du PSG s’exprimait dans l’euphorie de la qualification pour les demi-finales de la C1, aux dépens du Bayern Munich (3-2/0-1), un succès aussi bien sportif que… politique.

En coulisses, les négociations entre l’état-major du club et l’entourage de Mbappé, notamment son père et conseiller Wilfried, se poursuivent depuis longtemps.

Garder le joyau, c’est évidemment l’objectif du PSG. Pour cela, il faut prolonger un contrat qui arrive à échéance en juin 2022.

Les prétendants, le Real Madrid en tête, distillent aussi des allusions au transfert de Mbappé.

“Cela n’aura pas lieu”

“Les grands joueurs sont les bienvenus au Real”, a glissé Luka Modric.

Mais le président du club merengue Florentino Pérez a pris, mercredi, le contre-pied du milieu croate: “sans la Super Ligue, cela n’aura pas lieu”, a affirmé à la radio espagnole Cadena Ser le dirigeant à l’origine de cet éphémère projet de compétition européenne privée.

“Si Mbappé ne vient pas cet été, personne ne va se tirer une balle”, a-t-il poursuivi, comme l’énième rebondissement d’un feuilleton qui n’en finit plus.

Dans le monde entier fleurissent des allusions plus ou moins affirmatives, plus ou moins conditionnelles, autour de l’avenir du prodige de 22 ans.

Quand des médias espagnols ont écrit qu’il ne prolongerait pas avec le PSG, ouvrant la porte à unpharaoniquetransfert cet été, l’entourage du joueur est sorti du bois pour dire +non, non, non+.

“Nous sommes habitués, au très haut niveau, à ces rumeurs, dans les grands clubs et pour les joueurs ‘top classe’, comme Kylian”, a philosophé l’entraîneur parisien Mauricio Pochettino.

“On est optimiste en général, si on voit l’histoire récente, on n’a pas une raison de ne pas être optimiste pour le futur”, a estimé le directeur sportif Leonardo, samedi, au micro de Canal+.

Et le premier intéressé, qu’en dit-il ?

La dernière fois qu’il s’est exprimé sur le sujet, c’est pendant les matches de l’équipe de France de mars. Mais “si ça avait avancé (les négociations avec Paris, NDLR), je serais déjà venu en parler”, a-t-il assuré sur RTL.

Real, Liverpool, City…

En janvier, il avait dit être “en réflexion”, et expliqué: “Si je signe, c’est pour rester longtemps au Paris Saint-Germain”.

“Je suis très heureux ici, cela a toujours été le cas”, avait-il également déclaré.

Mais le joueur qui parle plan de carrière depuis son adolescence se voit bien un jour défendre le blason d’une grande institution européenne.

Et quelques-unes espèrent que ce virage dans son parcours se dessinera dès cet été.

De toute façon, très peu de clubs peuvent se l’offrir.

En plus du Real, Liverpool ou Manchester City figurent dans ce cercle très étroit. Les Sky Blues terminent l’ère “Kun” Agüero, qui s’en va après dix ans, et pourraient rêver de lancer une nouvelle époque autour de Mbappé.

Impossible de savoir quel maillot endossera Mbappé la saison prochaine. Mais ce ne sera pas celui de l’équipe de France olympique cet été à Tokyo.

S’il y a pensé un temps, si le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët, a évoqué ce rêve, en campagne électorale, ce projet paraît incompatible avec les calendriers du PSG et des Bleus, à l’Euro.

Le PSG avait refusé en mars 2020 de le libérer pour les Jeux de Tokyo, avant leur report d’un an, à cet été (23 juillet-8 août), par la pandémie.

Maintenant, il aimerait bien fermer la porte sur Mbappé pour le garder…