C1: l’Atlético, accroché par le Lokomotiv Moscou, rate le coche

Le gardien russe du Lokomotiv Guilherme a écoeuré les attaquants de l’Atlético lors du match nul entre les deux équipes à Moscou, le 3 novembre 2020
/ © 2020 AFP

Auteur d’une longue domination stérile, l’Atlético Madrid a été accroché (1-1) sur la pelouse du Lokomotiv Moscou, mardi lors de la 3e journée de phase de groupes de Ligue des champions, et manque l’occasion de prendre une option sur la deuxième place.

Avec ce match nul, l’Atlético (4 pts) reste à portée de son adversaire du soir (2 pts) et du RB Salzbourg (1 pt), qui reçoit plus tard dans la soirée le leader du groupe A, le Bayern Munich (6 pts).

Après un premier quart d’heure sans fulgurance, c’est par deux actions liées à Hector Herrera que le match a réellement démarré.

A la 18e minute, d’abord, le milieu mexicain a adressé un centre millimétré à José Maria Gimenez, qui n’a eu qu’à le détourner de la tête pour l’envoyer au fond des filets moscovites et ouvrir le score.

Puis le même Herrera a été sanctionné pour une main dans la surface madrilène, offrant au Lokomotiv un penalty qu’a facilement transformé Anton Miranchuk (25e) en prenant Jan Oblak à contre-pied.

Les Colchoneros ont alors fait le siège, pendant plus d’une heure, du but moscovite. Mais, que ce soit par Luis Suarez, Joao Felix ou Koke, ils ont buté soit sur le gardien international russe, Guilherme, soit sur les montants de sa cage.

Les hommes de Diego Simeone, qui ont très lourdement chuté à Munich lors de la première journée (4-0) puis ont eu du mal la semaine dernière à se défaire de Salzbourg (3-2), pourraient voir le Bayern prendre mardi soir cinq points d’avance en tête du groupe et quasiment s’assurer de la première place.