Le milieu de Bruges KrĂ©pin Diatta Ă  l’Ă©chauffement avant le match de C1 contre le Real Madrid, Ă  Santiago Bernabeu, le 1er octobre 2019
Par Damien GAUDISSART / © 2019 AFP

Gare Ă  ses coups de griffe ! RĂ©vĂ©lĂ© Ă  la Coupe d’Afrique des nations, le SĂ©nĂ©galais KrĂ©pin Diatta s’Ă©panouit au Club Bruges et compte rugir face Ă  Paris mercredi lors de la 4e journĂ©e de Ligue des champions (21h00).

A 20 ans, le milieu offensif n’est pas encore le chef du clan flamand. Mais ses gestes dĂ©cisifs, qu’il aime surtout exĂ©cuter lors des matches importants, font dĂ©jĂ  des ravages dans les dĂ©fenses adverses.

Un exemple ? Cet Ă©tĂ© Ă  la CAN, les Lions du SĂ©nĂ©gal entament leur compĂ©tition privĂ©s de leur buteur vedette Sadio ManĂ©, suspendu. AlignĂ© d’entrĂ©e par le sĂ©lectionneur Aliou CissĂ© contre la Tanzanie, Diatta marque le deuxième but de la victoire 2-0 des SĂ©nĂ©galais et est Ă©lu homme du match.

“KrĂ©pin a beaucoup d’avenir”, prĂ©dit après le match son Ă©quipier Kalidou Koulibaly, impressionnĂ© par un joueur “prĂŞt Ă  donner 300% de lui-mĂŞme”.

La suite de la compĂ©tition confirme ses propos: le joueur formĂ© Ă  l’Oslo Football Academy de Dakar participe Ă  tous les matches des Lions, finale comprise, et dĂ©bute mĂŞme la demi-finale contre la Tunisie.

Malgré sa jeunesse, le natif de Ziguinchor, en Casamance, est déjà rodé aux compétitions continentales: en 2017, il avait disputé la finale de la CAN des moins de 20 ans.

A Bruges, oĂą il est arrivĂ© en janvier 2018, son Ă©closion a Ă©tĂ© plus graduelle. VantĂ© pour sa “rapiditĂ©” sur le terrain lors de son recrutement, Diatta marque son premier but pour les “Blauw en Zwart” (bleu et noir) le 10 mars 2019, lors d’un dĂ©placement victorieux Ă  Eupen (4-0) en championnat belge.

“Je l’ai vraiment attendu pendant longtemps”, commente le milieu de terrain sur le site du club. “J’espère pouvoir continuer sur ma lancĂ©e”.

La C1 lui résiste

Ses souhaits ont été exaucés: depuis le début du championnat de Belgique, Diatta a inscrit 4 buts et délivré 3 passes décisives en dix matches. Et le N.11 a confirmé son goût des confrontations à fort enjeu.

Après avoir dĂ©bloquĂ© son compteur mi-septembre lors du derby face au Cercle Bruges, Diatta s’est muĂ© une semaine plus tard en hĂ©ros du “Topper” contre Anderlecht.

Pris à la gorge par un but précoce des Bruxellois, les Brugeois ont finalement remporté le choc 2-1 grâce à un but de Diatta et une frappe victorieuse du Sénégalais déviée dans le but par le gardien adverse.

“Le niveau Ă©tait plus bas que lors du match de Ligue des champions” contre Galatasaray (0-0), s’est mĂŞme permis de tacler l’intĂ©ressĂ© Ă  l’issue du match.

La C1, justement, rĂ©siste pour l’instant Ă  Diatta. L’ancien joueur de Sarpsborg (il est arrivĂ© au club norvĂ©gien en 2017) a disputĂ© les 90 minutes des trois matches de poule de Bruges sans marquer de but.

SĂ©lectionnĂ© par l’entraĂ®neur brugeois Philippe Clement pour le dĂ©placement au PSG, Diatta devrait avoir une nouvelle occasion de soigner ses statistiques.

MĂŞme s’il reste muet mercredi, il pourra toujours retenter sa chance l’an prochain: le milieu de terrain a prolongĂ© mi-aoĂ»t son contrat avec le club flamand, jusqu’en 2024.

Mais Bruges aura du mal Ă  le retenir cinq ans de plus dans la “Venise du Nord”: Ă  la fin du mois de juin, le quotidien Het Laatste Nieuws affirmait que l’Ajax d’Amsterdam Ă©tait prĂŞt Ă  dĂ©bourser 15 millions d’euros pour s’offrir ses services.

Trois mois plus tard, après sa dĂ©monstration contre Anderlecht, le mĂŞme journal Ă©voquait l’intĂ©rĂŞt du… PSG pour le SĂ©nĂ©galais. Le Lion se sentira-t-il dĂ©jĂ  sur son territoire au Parc des Princes ?