C1: Grâce à Chiesa, une Juve solide piège Chelsea

L’attaquant de la Juventus Turin Federico Chiesa ouvre le score face au gardien sénégalais de Chelsea Edouard Mendy, lors de leur match de poule de la Ligue des Champions, le 29 septembre 2021 à Turin
/ © 2021 AFP

Chelsea, tenant du titre de la Ligue des champions, a chuté mercredi à Turin (1-0) contre une Juventus solide et efficace, comme l’aime son entraîneur Massimiliano Allegri, victorieuse sur une frappe limpide de Federico Chiesa.

Le feu-follet italien a surgi après seulement onze secondes en seconde période pour faire pencher du côté des Bianconeri un match fermé (un seul tir cadré de chaque côté) où Chelsea a tenu le ballon l’essentiel du temps mais en vain.

Pour la Juventus, dont le plan consistait à attendre les “Blues” pour tenter de les surprendre à la moindre erreur de concentration, l’objectif de la soirée était d’abord de retrouver de la solidité après un début de saison sur courant alternatif.

C’est chose faite avec ce second succès en deux matches de C1, qui lui permet de prendre seule la tête du groupe.

En venant à Turin, Chelsea (près de 70% de possession de balle) ne s’attendait peut-être pas à tomber sur une équipe aussi repliée, comme ce fut le cas lors du premier match difficilement gagné contre le Zenit Saint-Pétersbourg (1-0). Romelu Lukaku, qui avait sorti les Londoniens du piège il y a deux semaines, a cette fois envoyé au-dessus la balle d’égalisation (83e).

C’est de la défense qu’avait donc décidé de repartir la Juventus, pas en grande confiance après un début de saison compliqué en championnat et désarmée en attaque en l’absence de Paulo Dybala et Alvaro Morata, blessés.

Sans attaquant de pointe de métierle seul spécialiste valide, Moise Kean, n’est entré qu’en seconde période

, la Juve a d’entrée tissé sa toile et attendu.

Jorginho peu en vue

Les “Blues” ont beaucoup eu le ballon, l’ont beaucoup fait circuler, mais sans trouver les espaces pour s’approcher.

La frappe peu appuyée de Romelu Lukaku facilement captée par Wojciech Szczesny (7e) restera le seul tir cadré de Chelsea.

La Juve, elle, attendait l’erreur pour sortir vite. Sur un ballon perdu par la défense, l’intenable Federico Chiesa a été tout près d’en profiter mais il n’a pas cadré (20e). Pas plus qu’Adrien Rabiot de loin (31e) pour son 50e match en C1.

Voyant son plan fonctionner, la “Vieille dame” osait même un peu plus en fin de première période.

Et dès la reprise, après seulement onze secondes, Chiesa a jailli à toutes jambes pour reprendre d’une impeccable frappe du gauche sous la barre un ballon offert par Federico Bernardeschi.

L’enjeu était alors de voir si la Juve allait cette fois pouvoir conserver un résultat, elle qui a laissé filer déjà de nombreux points en championnat après avoir mené.

Thomas Tuchel, a tenté un triple changement pour tenter de changer la donne, sortant l’Italien Jorginho, peu en vue sans son compère habituel N’Golo Kanté, positif au Covid.

Mais malgré une pression grandissante et quelques ballons chauds dans les dernières secondes, Szcesny n’aura finalement plus eu à s’employer sur sa ligne.