C1: et à la fin surgit Mbappé

La joie de l’attaquant du Paris Saint-Germain Kylian Mbappé, et de ses coéquipiers, après avoir marqué l’unique but du match contre le Real Madrid, lors de leur 8e de finale aller de la Ligue des Champions, le 15 février 2022 au Parc des Princes
Par Emmanuel BARRANGUET / © 2022 AFP

Belle publicité: Kylian Mbappé a marqué à la dernière seconde le seul but de Paris SG-Real Madrid (1-0), après avoir buté tout le match sur un Thibaut Courtois en état de grâce, mardi en 8e de finale aller de Ligue des champions.

Comme vendredi contre Rennes (1-0), et comme très souvent cette saison, Mbappé a sauvé son club, contre celui qui rêve de l’accueillir cet été.

Et il a encore tout fait tout seul. Servi par une talonnade de Neymar, “Kyky” est entré dans la surface, passé entre Eder Militao et Lucas Vasquez, puis a devancé Federico Valverde et enfin trompé le portier belge (90e+4).

Il aurait dû être décisif plus tôt si Leo Messi avait transformé le penalty obtenu pour une faute de son souffre-douleur, Dani Carvajal.

Mais là encore Courtois a sorti le tir de l’Argentin (62e).

Il reste un match retour, le 9 mars, mais Mbappé a déjà montré comme en “showroom” un aperçu de ses dons à la “Maison Blanche”.

Dribbles, crochets ravageurs, recherche de combinaisons avec ses partenaires, et surtout abnégation pour marquer sur le gong, contre son peut-être futur employeur.

Le champion du monde s’est montré à son avantage, créant 90% du danger du Paris SG, même si cette fois la prestation collective du PSG est solide et cohérente.

Dans un match verrouillé, où le Real s’est très peu découvert, Mbappé a vraiment tout essayé, et surclassé son partenaire en équipe de France, Karim Benzema, qui a touché très peu de ballons.

Carvajal à terre

Sur son côté gauche, il a souvent passé Dani Carvajal avec facilité. Le défenseur barbu s’est plusieurs fois retrouvé à terre, se demandant où était passé le ballon.

Il a même coûté un penalty à son équipe, encore une fois pris de vitesse par Mbappé, mais Thibaut Courtois a arrêté le tir de Messi (62e).

D’une manière générale, les partenaires de Mbappé en attaque n’ont guère fait fructifier le travail de “Kyky”.

Angel Di Maria, pas dans un grand soir, n’a pas transformé l’excellent centre du N.7 parisien, frappant au-dessus (5e).

Décalé par Mbappé, Messi a aussi manqué sa frappe, trop facile pour le gardien belge (53e).

La “Pulga” a trouvé une fois son attaquant, d’un bon service dans la profondeur, mais Thibaut Courtois a étendu ses immenses bras et jambes (18e), la plus belle occasion de Mbappé en première période.

En revanche l’entente à gauche avec Nuno Mendès a très bien fonctionné aussi, le latéral portugais disputant un excellent match, offensivement comme défensivement.

Sur un redoublement de passes avec Mendes, Mbappé s’est retrouvé en bonne position mais son centre a été intercepté (17e), comme sur une passe très bien sentie vers Leo Messi mais à nouveau contrée, après s’être encore joué de Carvajal (43e).

Sa plus belle occasion de la seconde période, Mbappé la doit à l’autre latéral, Achraf Hakimi, qui l’a savamment décalé dans un petit espace, mais Courtois a encore dit non (50e).

Le champion du monde s’est encore une fois échappé seul mais sa frappe a frôlé le montant du gardien belge (77e). Il venait quelques dizaines de secondes plus tôt de manquer un centre d’un orteil…

L’entrée de Neymar, à la place de Di Maria (72e), a réveillé leur complicité, c’est le Brésilien qui lance le Français vers son exploit final, comme un de ces spots de pub à 6 millions de dollars les 30 secondes du Super Bowl.