C1 dames: Lyon poursuit sa mission reconquête en étrillant Benfica

Les Lyonnaises, déjà victorieuses de Göteborg en Ligue des champions le 5 octobre 2021 en Suède, ont étrillé à domicile les Portugaises de Benfica
/ © 2021 AFP

L’Olympique Lyonnais a poursuivi jeudi sa mission reconquête en s’imposant 5-0 à domicile contre le Benfica Lisbonne lors de la deuxième journée de la Ligue des champions féminine.

L’OL conserve la première place du groupe D (6 points), deux unités devant le Bayern quelques heures après la victoire allemande contre les Suédoises de BK Hacken (4-0), bonnes dernières et déjà sèchement battues par Lyon lors de la première journée (3-0).

Le Benfica, avec un nul et une défaite, reste troisième avec un point.

Agressives et percutantes d’entrée, les joueuses de Sonia Bompastor ont mis à profit un pressing permanent pour récupérer très tôt leurs ballons d’attaque.

La championne olympique canadienne aux JO de Tokyo Kadeisha Buchanan, auteure d’un doublé (29e, 63e), Van De Donk à la récupération pour se jouer de la gardienne adverse après un une-deux avec Malard (31e), ont assuré le spectacle.

Les paillettes sont aussi sorties du chapeau de l’Américaine Catarina Macario, expéditrice d’un coup franc sur la barre transversale juste avant la pause, repris de la tête par Buchanan également éconduite par la barre.

Macario a scellé le sort du match après la reprise : c’est l’un de ses centres que Malard a repris de manière acrobatique pour le 3-0 (53e), et c’est elle qui a converti un penalty trois minutes plus tard (4-0).

Revanchardes, les Lyonnaises ont dû passer par les barrages pour se qualifier en C1, un petit affront pour le club le plus titré de la compétition (7 sacres).

La faute à un PSG bourreau l’an passé, responsable de l’élimination en quarts de la C1 et de la perte de leur couronne nationale.

La star Norvégienne Ada Hegerberg, revenue à la compétition lors de la première journée en Suède, est également entrée sur le terrain jeudi en fin de match.

Les deux prochaines journées verront les deux leaders s’affronter directement : à Lyon le 10 novembre, et à Munich une semaine plus tard.