C1 dames: le PSG ne jouera pas à Prague mercredi, le sort du match incertain

La capitaine du PSG Irène Paredes, lors d’un match de Ligue des champions face à Arsenal à San Sebastian, le 22 août 2020
/ © 2021 AFP

Le huitième de finale retour de Ligue des champions féminine entre le Paris SG et le Sparta Prague n’aura pas lieu mercredi en République tchèque, comme prévu initialement, a-t-on appris mardi auprès du club parisien, touché par plusieurs cas de contamination au Covid-19.

L’information, dévoilée par le journal L’Equipe, n’a donné lieu à aucune communication officielle de la part de l’UEFA, organisatrice des compétitions européennes.

L’instance basée à Nyon en Suisse a néanmoins signifié au PSG que la rencontre de mercredi n’aurait pas lieu à cette date, sans dire si elle envisageait un report ou un match perdu sur “tapis vert” (défaite 3-0) pour les Françaises.

Si la seconde option était choisie, les Parisiennes seraient néanmoins qualifiées pour les quarts de finale au bénéfice de leur victoire 5-0 empochée le 9 mars face aux Tchèques à domicile. L’équipe victorieuse de cette confrontation doit affronter Lyon, tenant du titre, en quarts de finale (23-24 avril et 30 mars-1er avril).

En attendant, les joueuses et l’encadrement n’ont pas embarqué dans l’avion privé qui devaient les transporter jusqu’à Prague mardi matin.

L’équipe dirigée par Olivier Echouafni a annoncé vendredi que trois de ses joueuses avaient été testées positives au Covid-19, ainsi qu’un membre du staff, ce qui avait entraîné le report du choc contre Lyon programmé le lendemain en championnat.

Aucun cas supplémentaire n’a été révélé par les tests effectués lundi, a indiqué le PSG.

Le programme de la double confrontation face au Sparta avait déjà été chamboulé fin février par l’UEFA après des cas recensés chez les Tchèques. Le match aller prévu le 3 mars sur la pelouse du Sparta avait été décalé au 17 mars et la rencontre “retour”, avancée au 9 mars.