C1 Dames: avec Chelsea, Bethany England rêve d’une finale “mémorable”

L’attaquante de Chelsea Bethany England (N.9) déborde Keira Walsh de Manchester City lors du Community Shield disputé à Wembley, le 29 août 2020
/ © 2021 AFP

Qualifiées pour la première fois en finale de la Ligue des champions, contre Barcelone dimanche, Chelsea et son attaquante Bethany England rêvent d’être la première équipe anglaise depuis 2007 à remporter la C1 dans un match qu’elles espèrent “mémorable”.

Q: Cette finale de Ligue des Champions sera-t-elle le match le plus important de votre carrière ?

R: “Ils sont tous importants pour nous. Nous sommes des battantes et nous voulons gagner des trophées. Enchaîner un deuxième titre de championnes d’Angleterre consécutif était l’un des objectifs principaux de la saison et maintenant nous sommes totalement concentrées sur la finale de la Ligue des Champions. C’est un trophée qu’on n’a pas encore gagné, donc on croise les doigts pour écrire une page d’histoire ce week-end. (…) En ce qui me concerne, c’est une réussite incroyable d’arriver à ce stade et je n’aimerais rien tant que d’avoir mon nom associé à ce trophée et la médaille autour de mon cou. C’est une sensation phénoménale. Ce n’est pas tous les jours qu’on peut se dire qu’on va jouer une finale de Ligue des Champions, parfois ça ne se présente qu’une fois dans la carrière d’une joueuse. Ce sera un jour mémorable.”

Q: Cette finale oppose deux équipes qui n’ont jamais gagné la C1. Est-ce le signe que d’autres championnats, comme la Women’s Super League, rattrapent les championnats allemand et français ?

R: “Être la première équipe anglaise (à remporter la C1) serait génial (Arsenal a gagné en 2007 la Coupe féminine de l’UEFA, ancien nom de la Ligue des champions féminine, ndlr). Cela ouvrirait un peu plus la porte, on voit que notre championnat devient de plus en plus fort avec les joueuses qui y arrivent. Cela montre à quel point nous avons progressé et comme nous nous améliorons dans cette compétition (…) Dans quelques années, il y aura davantage d’équipes anglaises qui disputeront ces matches au plus haut niveau. Je pense que l’on rattrape les Françaises et les Allemandes dans cette compétition. Il y a de la place pour que d’autres équipes anglaises viennent y jouer les premiers rôles, mais espérons que Chelsea, avec tout ce que nous avons fait cette année, sera la première à aller au bout.”

Q: Ce succès, c’est aussi celui de la coach Emma Hayes, comment est-ce de travailler avec elle au quotidien ?

R: “Emma est exactement telle qu’on la voit. Elle est au club depuis longtemps et elle a tout construit pour en arriver à ce moment au cours de ses 9 années dans le club. C’est l’aboutissement du travail de toute une vie, comme ça l’est pour les joueuses. Elle est très déterminée, elle sait ce qu’elle veut. Elle n’a jamais caché que la Ligue des Champions était l’objectif principal cette saison, tout en restant très concentrée sur le championnat. Elle fera tout ce qu’elle peut pour obtenir ce qu’elle veut et cette année, cela a fonctionné. L’une des choses sur lesquelles je pourrais le plus la complimenter, c’est sur le type de joueuses qu’elle a fait entrer dans l’équipe. Elle est très douée pour apporter le genre de personnalités dont l’équipe a besoin. Nous sommes un groupe très équilibré d’individualités qui, collectivement, forment une grande équipe. Je pense que ce n’est pas toujours facile à gérer, surtout avec pas mal de stars, mais elle fait ça très bien.”

Propos recueillis par Kieran Canning.