C1: Benzema balaye le Paris SG, Manchester City serein

La joie de l’attaquant français du Real Madrid, Karim Benzema, dans les bras de l’entraîneur italien Carlo Ancelotti, après son triplé contre le Paris Saint-Germain, lors du 8e de finale retour de la Ligue des Champions, le 9 mars 2022 au Stade Santiago Bernabeu
/ © 2022 AFP

Un triplé de Karim Benzema en deuxième période a envoyé le Real Madrid en quarts de finale de la Ligue des champions, aux dépens du Paris SG qui a revécu une “remontada” (3-1), mercredi, au terme d’un huitième retour de folie.

Dans l’autre rencontre de la soirée, Manchester City a fini le travail face au Sporting CP (0-0), après s’être imposé (5-0) à l’aller au Portugal.

Victorieux au Parc des princes (1-0), les Parisiens ont longtemps cru tenir leur qualification.

Mais une erreur de relance du gardien Gianluigi Donnarumma a transformé leur soirée en cauchemar, en ravivant le souvenir de la terrible “remontada” subie au FC Barcelone en 2017.

La gaffe de l’Italien a offert un but cadeau à Benzema (61e), qui a totalement relancé des Madrilènes éteints jusque-là.

Paris avait transformé en feu de paille la furia promise par le Real, après l’ouverture du score de Kylian Mbappé (39e).

Après l’erreur de “Gigio”, le sol s’est dérobé sous leurs crampons. Le plus fort du séisme a duré 1 minutes 46, le temps pour Benzema de marquer ses 2e et 3e buts de la soirée dans un stade en transe (76e, 78e).

Le “Nueve” en a profité pour dépasser l’illustre Alfredo di Stefano et devenir le troisième meilleur buteur du Real.

Le coup a été trop dur pour le PSG qui, dépassé physiquement, n’a même pas eu une occasion pour arracher la prolongation.

Finaliste en 2020, demi-finaliste en 2021, le PSG effectue un grand pas en arrière, après cette élimination qui met un terme précipité à sa saison européenne.

City sans stresser

Le retour vers Paris risque d’être d’autant plus long que le PSG rêvait très fort depuis qu’il a recruté l’été dernier Lionel Messi, l’homme aux sept Ballons d’or qui a encore déçu.

La “Pulga” argentine a pourtant eu une occasion de marquer (31e), de même que Neymar (22e), mais les superstars parisiennes ont fini par s’effacer devant le collectif madrilène.

Seul Mbappé a tenu son rang. Ce match pourrait être son dernier comme Parisien en C1, puisque son contrat expire fin juin et qu’aucun accord n’a encore été trouvé pour le prolonger.

La question de son avenir va animer les prochaines semaines dans la capitale qui, sans Coupe de France (élimination dès les 8e), vont paraître bien ternes.

Tout le contraire de Manchester City. Pep Guardiola a eu beau dire, mardi, que “rien n’était fait”, il était difficile de croire sur parole l’entraîneur des “Sky Blues”. Son équipe a tué le suspense à l’aller, en allant s’imposer (5-0) à Lisbonne.

La seconde manche à l’Etihad Stadium a confirmé la supériorité des “Citizens” qui se sont permis de jouer le dernier quart d’heure avec leur troisième gardien, Scott Carson. Il ne leur a manqué qu’un but.

Finalistes malheureux la saison dernière, les coéquipiers de Riyad Mahrez apparaissent comme l’un des plus sérieux candidats pour le titre, à l’instar du Bayern et de Liverpool, qui se sont qualifiés mardi.