L’entraîneur du PSG Thomas Tuchel lors de la conférence de presse de veille de match au Parc des Princes, le 5 novembre 2019
/ © 2019 AFP

“Aucune équipe n’a gagné la Ligue des champions en novembre”, a prévenu mardi l’entraîneur du Paris SG Thomas Tuchel, à la veille de briguer la qualification pour les huitièmes face au Club Bruges, mercredi à 21H00, appelant ses joueurs à “rester modestes” malgré le sans-faute réussi jusque-là en C1.

Principaux points des conférences de presse du PSG et du Club Bruges:

. La saison idéale pour le PSG en C1?

Thomas Tuchel (entraîneur du PSG): “On est en novembre! Que ce soit le Real Madrid ou autre, aucune équipe n’a gagné la Ligue des champions en novembre ou en décembre. C’est pour ça que l’on doit garder les pieds sur terre, rester modeste, et ne pas trop penser à gagner. Pour nous, le défi, c’est de finir premiers du groupe.”

Philippe Clement (entraîneur du Club Bruges): “En ce moment le PSG est dans le top 3 de l’Europe. Mais pour gagner la LDC, il faut l’être aussi en avril et en mai. Mais cette année ils peuvent aller loin. Je les mets au dessus du Real. C’est une équipe beaucoup plus unie.”

. Tirer la “leçon” de Dijon

Thomas Tuchel : “Impossible de trouver une personne dans le bus ou dans l’avion qui n’était pas déçue (après la défaite 2-1 à Dijon, ndlr). On perd le match contre le dernier du tableau. C’est toujours difficile à accepter. On est une équipe compétitive mais nous sommes aussi évidemment une équipe qui peut perdre contre Dijon. On sait qu’on a laissé les choses se passer comme ça. C’était nécessaire de prendre deux jours (de repos), de parler avec les joueurs de manière critique. On doit s’améliorer, apprendre. (…) On a pris une leçon à Dijon. Si on joue avec trop de confiance, l’idée que rien ne peut se passer, toutes les choses peuvent se passer.”

Idrissa Gueye (milieu de terrain du PSG): “Je n’ai pas vraiment d’explications. On est attendu, tout le monde aimerait gagner contre le PSG. C’était un non-match. On espère que ce sera la dernière fois. Il ne faut pas prendre les matches de manière facile et rester concentrés jusqu’à la fin.”

. Tuchel perd “beaucoup de sommeil”

Thomas Tuchel: “On ne peut pas se casser la tête et perdre le sommeil seulement pour un but. Je ne dors pas quand je n’ai pas la solution pour le prochain match, ou parfois la nuit après un match. Bien sûr, dans cette compétiton, chacun est capable de gagner. Mais c’est aussi une question de chance et de moment.”

. “Ne pas se focaliser sur Mbappé”

Philippe Clement (entraîneur du Club Bruges): “Nous avons un plan pour tous les joueurs (pas seulement pour Kylian Mbappé). Comme toujours nous avons un plan, on verra demain. Nous savons que c’est une équipe avec des individualités qui sont capables de choses spéciales. Il ne faut pas se focaliser sur lui, les autres joueurs sont aussi dangereux. Si on avait peur du PSG, on aurait pu rester à la maison. On va faire ce qu’on peut au maximum, avec nos qualités.”

Thomas Tuchel: “Si on regarde le résultat (du match aller contre Bruges, victoire 5-0, avec un triplé de Mbappé), c’était vraiment extraordinaire, mais on a eu des difficultés pendant quelques minutes. On a eu besoin de s’adapter. Nous avons fait une réunion, un entraînement tactique aujourd’hui (mardi) pour être préparés à toutes les situations. On a la possibilité de gagner, encore, et la conséquence sera que nous serons qualifiés.”

. Di Maria, un joueur “sensible” et “décisif”

Thomas Tuchel: “Je connais beaucoup de joueurs qui sont sensibles. Il y a des joueurs qui n’ont pas besoin d’un coach très proche, car ils jouent avec beaucoup de confiance, presque tous seuls. Angel doit avoir une relation proche, honnête dans laquelle il peut vraiment sentir la confiance et après, il est capable de faire des choses décisives pour nous.”

Idrissa Gueye: “Il est très chambreur dans le vestiaire. Sur le terrain, c’est un excellent joueur, qui ne recule jamais quand il a le ballon au pied. C’est un joueur très important pour l’équipe, on espère qu’il va garder la forme.”