C1: ambiance timide à Lisbonne pour le coup d’envoi “Final 8” à huis clos

Quelques supporters parisiens regroupés autour du bus des joueurs du PSG aux abords de leur hôtel à Lisbonne, le 12 août 2020
/ © 2020 AFP

Quelques centaines de supporters du Paris SG et de l’Atalanta Bergame ont fait fi du huis clos décrété pour le “Final 8” de la Ligue des champions, pour soutenir leur équipe dans une ambiance feutrée avant le premier choc des quarts de finale mercredi à Lisbonne.

Environ 200 personnes, en majorité des jeunes, ont attendu derrière un cordon policier la sortie des Parisiens de leur hôtel, situé sur les bords de l’estuaire du Tage.

Une clameur s’est élevée vers 18h30 locales (17H30 GMT) quand les joueurs ont parcouru la dizaine de mètres, façon tapis rouge, qui séparait la sortie de l’hôtel de leur bus.

Évidemment le plus acclamé, Neymar a profité de l’occasion pour dévoiler sa nouvelle coupe mohican qui faisait déjà le buzz sur les réseaux sociaux.

La foule s’est dispersée dès le départ du bus en direction du stade de la Luz, où l’attendait un autre groupe de plusieurs dizaines de supporters des deux clubs tenus à l’écart de l’enceinte par la police portugaise.

Parmi eux, Steven Barreiros, un supporter d’origine portugaise, est venu de région parisienne pour passer des vacances en famille. Vêtu d’un maillot du PSG floqué de son prénom, ce gendarme de 25 ans a tenu à se déplacer au stade avant de retourner en centre ville pour assister à la rencontre sur la terrasse d’un restaurant.

“Nous sommes là pour apporter notre soutien à nos superstars, et si possible les apercevoir”, a-t-il témoigné auprès de l’AFP, en avouant sa déception qu’un stade pouvant accueillir près de 60.000 personnes n’ait pas pu en recevoir “au moins 5.000 ou 10.000”.

Pour ce qui était des pronostics du match, “nous espérons tous que ce soit l’année du PSG”, a ajouté cet abonné au virage Auteuil du Parc des Princes, le jour où le club fête son 50e anniversaire.

“Etre ici, pour nous c’est déjà une victoire”, assure Giulano Cucchi, un des supporters de l’Atalanta venu exprès de Bergame pour “suivre l’équipe au plus près”. “Nous attendons le bus pour les encourager et puis nous irons voir le match quelque part pas loin d’ici”, a-t-il ajouté.