C1: à Marseille on exulte sur le Vieux-Port après la défaite du PSG

Les supporters marseillais regroupés dans un pub du Vieux-Port le 23 août 2020, sont ravis de la défaite du PSG en finale de la C1
/ © 2020 AFP

Les supporters marseillais ont explosé de joie dimanche soir après la défaite du PSG, leur rival historique, face au Bayern de Munich en finale de la Ligue des champions.

“C’est jour de fête, ils ont perdu”, s’est exclamé Samir M’Kirech attablé à la terrasse d’un pub sur le Vieux-Port de Marseille.

“J’aime le sport et le foot, j’aurais été content pour eux s’ils avaient gagné, mais je suis content que le Bayern ait gagné”, a ajouté le jeune homme qui s’est levé de sa chaise au coup de sifflet final en levant les bras en l’air.

Dès le coup d’envoi, massés devant les grands écrans du bar Le British, sur le Vieux-Port, les supporters, dont certains étaient vêtus de maillots de l’OM avec le slogan “Fuck PSG”, ont hué l’équipe parisienne tandis que les actions du Bayern étaient encouragées par des applaudissements.

Il leur a fallu attendre la deuxième mi-temps pour exulter au premier but des Allemands, renversant chaises et envoyant gobelets de bière au ciel avant d’entonner des chants hostiles à leurs rivaux.

Les supporters parisiens avaient été invités par la préfecture de police à rester discrets et à ne pas pas porter de signes ostentatoires.

Le préfet de police avait dans un premier temps interdit par arrêté aux suppporters de porter le maillot du PSG autour du Vieux Port pour éviter d’éventuelles altercations, avant de revenir sur sa décision vendredi face à l'”incompréhension” suscitée par sa décision.

La rivalité reste forte entre supporters des deux clubs, ceux de l’OM se targuent d’être “à jamais les premiers” vainqueurs de la Ligue des champions en 1993. Certains voient d’un mauvais oeil d’être rejoints par leur “ennemi” au palmarès.

Sur son compte Twitter, l’OM avait appelé dimanche “au calme et à la responsabilité”. “Nous sommes et resterons #AJamaisLesPremiers dimanche”, écrit-il en publiant une photo de Didier Deschamps, alors capitaine de l’équipe, brandissant le trophée en 1993.