C1: 49 ans après “le scandale de la canette”, M’Gladbach veut sa revanche

L’entraîneur de Mönchengladbach, Marco Rose, et ses joueurs à l’entraînement, à Mönchengladbach, le 30 novembre 2020
/ © 2020 AFP

Le Borussia Mönchengladbach, s’il bat mardi à domicile l’Inter Milan, atteindra les huitièmes de Ligue des champions et prendra une revanche symbolique sur son élimination de 1971 contre les Italiens, à l’issue de l’un des faits divers les plus célèbres de l’histoire du foot européen.

Cette année-là, la compétition s’appelle encore “Coupe d’Europe des clubs champions” et il n’existe pas de phase de poule. Au deuxième tour, M’Gladbach, alors grand rival du Bayern en Allemagne, accueille l’Inter Milan, le 20 octobre.

Le verdict est sans appel: les “Poulains” détruisent les Intéristes 7 buts à 1. La qualification semble dans la poche.

Mais au cours du match, après 20 minutes de jeu, l’Italien Boninsegna reçoit une canette de boisson lancée depuis les tribunes. Il s’écroule au sol et doit être évacué. Un demi-siècle plus tard, les Allemands le soupçonnent toujours d’avoir simulé sa blessure.

Après une plainte de l’Inter, l’UEFA annule le résultat. A Milan, M’Gladbach est battu 4-2, et un “match retour” est organisé à Berlin. Le score est cette fois de 0-0. L’Inter se qualifie, les supporters rhénans s’étranglent.

Mardi soir, leurs enfants et petits-enfants ne seront pas dans le stade pour pousser leur équipe (ni pour lancer des projectiles!), en raison du huis clos sanitaire. Mais les joueurs ont bien l’intention de récrire l’histoire autrement.

Une qualification pour les 8es serait la première du club depuis la fondation de la Ligue des champions moderne en 1992-1993.

“Ca aurait une grande valeur”, a dit lundi le milieu de terrain Florian Neuhaus, “nous avons montré notre qualité lors des quatre premières journées de Ligue des champions. Demain (mardi) nous voulons absolument nous qualifier”.

Tombé dans un “groupe de la mort” avec le Real Madrid et l’Inter Milan, Mönchengladbach se retrouve en effet en tête après quatre journées, et n’a besoin que d’une victoire pour être certain de passer. Pour la sixième journée, les “Poulains” se rendront à Madrid pour défier le Real.

Mieux: si le Shakhtar Donetsk ne gagne pas contre le Real mardi (18h55), un seul point suffira aux coéquipiers de Marcus Thuram et Alassane Pléa pour assurer leur qualification en soirée.