Brésil: clap de fin pour Crespo à Sao Paulo, remplacé par Rogerio Ceni

L’Argentin Hernan Crespo, alors entraîneur du Sao Paulo FC en quart de finale de la Libertadores à domicile contre Palmeiras, le 17 août 2021
/ © 2021 AFP

L’ancien buteur argentin Hernan Crespo, limogé du poste d’entraîneur de Sao Paulo FC à la suite d’une série de mauvais résultats, a été remplacé par l’ancien gardien de but brésilien Rogerio Ceni, champion du monde en 2002, a annoncé le club brésilien mercredi soir.

La décision du départ de Crespo a été prise “d’un commun accord, à l’issue d’une conversation entre l’entraîneur et les dirigeants”, a expliqué le club sextuple champion du Brésil dans un communiqué.

Crespo, 46 ans, avait pris les rênes des “tricolores” de Sao Paulo en février.

Légende vivante du club pauliste, Ceni, 48 ans, a signé un contrat jusqu’en décembre 2022, a affirmé un autre communiqué du club, transmis tard dans la soirée.

“Rogerio Ceni a déjà rencontré les joueurs et a l’intention de diriger l’équipe lors du match de jeudi contre Ceara au Morumbi”, a précisé Sao Paulo.

Celui qui détient le record du gardien de but le plus prolifique de l’histoire du football, avec 132 buts en 1.214 matches officiels, a commencé sa carrière d’entraîneur à Sao Paulo fin 2016, avant d’être limogé au bout de huit mois.

Au sein du club pauliste où il a passé 22 ans (1993-2015), il a notamment remporté la Libertadores-2005 et la Sudamericana-2012, ainsi que plusieurs titres de champion du Brésil.

Il a ensuite entraîné Fortaleza, qu’il fait monter en première division en 2018. En novembre 2020, il avait signé avec Flamengo, qu’il a entraîné jusqu’en juillet et avec qui il a remporté le championnat de 1re division et la Supercoupe du Brésil.

En janvier, Crespo avait fait sensation en menant Defensa y Justicia, modeste club de la banlieue sud de Buenos Aires, à une victoire historique en Copa Sudamericana, l’équivalent sud-américain de la Ligue Europa.

L’ancien attaquant de Parme et du Milan AC n’a eu besoin que de trois mois pour décrocher son premier titre au Brésil, en remportant le championnat de l’État de Sao Paulo en mai.

Misant sur un football offensif, il a mis fin à une disette de près de neuf ans du Sao Paulo FC, dont l’armoire à trophées n’avait pas été dépoussiérée depuis sa victoire finale lors de la Copa Sudamericana de 2012.

Mais la situation s’est détériorée par la suite, avec un mauvais départ en championnat brésilien et une élimination en quarts de finale de la Copa Libertadores, pendant sud-américain de la Ligue des champions européenne.

L’Argentin a aussi été desservi par le départ de Daniel Alves, 38 ans, qui a quitté l’équipe début septembre, en raison d’un désaccord avec le club sur des salaires impayés.

Le Sao Paulo FC est seulement 13e au classement du championnat brésilien, à trois points du premier relégable, et reste sur cinq matches nuls consécutifs.