Brésil-Argentine: “en football, tout n’est pas permis”, estime le sélectionneur brésilien Tite

L’incompréhension de Tite et ses joueurs après l’interruption du match Brésil-Argentine par la sécurité sanitaire, le 5 septembre 2021 à Sao Paulo
/ © 2021 AFP

“En football, tout n’est pas permis”, a réagi le sélectionneur du Brésil Tite dans une allusion à l’interruption du match entre son équipe et l’Argentine à cause du non respect des règles sanitaires par certains joueurs de l’Albiceleste, dimanche à Sao Paulo, en qualifications pour le Mondial-2022.

“La justice, les lois, le respect et la hiérarchie existent, en football tout n’est pas permis, il y a des règles”, a souligné l’entraîneur, sans citer explicitement l’équipe d’Argentine, lors d’une conférence de presse virtuelle depuis Recife, où les Auriverdes doivent affronter le Pérou dans leur prochain match des éliminatoires.

Dimanche quelques minutes après le coup d’envoi, des représentants de l’agence nationale de vigilance sanitaire brésilienne (Anvisa) et de la police fédérale sont entrés sur le terrain pour mettre fin à la rencontre.

L’Anvisa reproche à quatre joueurs argentins évoluant en Premier League d’avoir omis de signaler à leur arrivée leur séjour en Grande-Bretagne pour échapper à la quarantaine. L’équipe d’Argentine a nié ces accusations. La Fifa devra décider du sort de la rencontre.

“Je ne sais pas exactement ce qui a été fait ni à quel moment. Je ne peux ni ne dois juger, mais passer au-dessus de la loi, non. Un peu de respect pour une entité, pour un pays, pour un peuple, pour un club et pour une sélection”, a ajouté Tite, 60 ans.

“Toujours, je souhaite que le match se joue, mais si l’erreur a été commise, alors que s’applique la loi”, a-t-il ajouté.