Le sĂ©lectionneur de l’Ă©quipe de France Didier Deschamps donne des instructions lors du match contre l’Islande en qualif pour l’Euro-2020, le 11 octobre 2019 Ă  Reykjavik
Par Jeremy TALBOT, Antoine MAIGNAN / © 2019 AFP

PrivĂ© de cadres avant et pendant le rassemblement, touchĂ© par le forfait in extremis de N’Golo KantĂ© et prĂ©cautionneux avec Lucas Hernandez, prĂ©servĂ© vendredi Ă  Reykjavik, Didier Deschamps a bricolĂ© un “onze” qui lui ressemble: disciplinĂ©, confiant… et finalement gagnant, Ă  dĂ©faut d’ĂŞtre brillant.

Le sĂ©lectionneur des Bleus avait eu le temps d’imaginer un plan B en l’absence de Paul Pogba et Hugo Lloris, blessĂ©s avant mĂŞme les retrouvailles Ă  Clairefontaine. Il a dĂ» griffonner un plan C avec le dĂ©part de Kylian MbappĂ© Ă  trois jours du match en Islande qualificatif pour l’Euro-2020.

Mais c’est finalement sur un plan D comme dĂ©brouille que Deschamps a bâti Ă  la hâte son onze de dĂ©part, KantĂ© devant renoncer au combat Ă  la dernière minute en raison d’une “gĂŞne au niveau de l’adducteur” que le coach craignait de voir s’aggraver.

Concernant le feuilleton Lucas Hernandez, de surcroit, Deschamps s’est retrouvĂ© pris en tenaille entre les injonctions multiples du Bayern Munich, l’avis rassurant de l’encadrement mĂ©dical des Bleus et le ressenti du joueur, qui se disait apte Ă  jouer malgrĂ© un genou rĂ©calcitrant.

Le club allemand, opposĂ© Ă  la venue du dĂ©fenseur en sĂ©lection, a mis la pression sur le technicien basque toute la semaine, jusqu’Ă  ce que celui-ci dĂ©cide de mĂ©nager son jeune champion du monde.

Avec cette justification: “MĂŞme s’il a fait les deux derniers entraĂ®nements normalement, j’ai considĂ©rĂ© qu’il n’Ă©tait pas dans les meilleures dispositions psychologiques pour un match oĂą il y aurait beaucoup de duels.”

Joueurs changés, consignes respectées

Au final, il n’y avait plus que cinq titulaires de la finale du Mondial sur la pelouse du Laugardalsvöllur, la citadelle de Reykjavik qu’aucun adversaire n’avait prise depuis plus de six ans en match qualificatif (Euro et Mondial confondus).

Lucas Digne avait complètement sombrĂ© en Turquie (0-2), remplacĂ© Ă  la mi-temps du naufrage de Konya en juin ? Cette fois, la doublure d’Hernandez “a très bien rĂ©pondu” au dĂ©fi physique des Islandais, “un registre qui n’est pas forcĂ©ment le sien”, dixit Deschamps.

Moussa Sissoko a remplacĂ© KantĂ© au pied levĂ© ? “MĂŞme si ce n’est pas +NG+, je sais qu’il Ă©tait prĂŞt aussi”, a Ă©vacuĂ© le sĂ©lectionneur.

Les autres habituels remplaçants, Steve Mandanda et Corentin Tolisso en tĂŞte, n’ont pas non plus déçu leur sĂ©lectionneur, dont l’empreinte tactique est restĂ©e visible malgrĂ© les changements.

Les consignes qu’il affectionne (repli dĂ©fensif, rigueur dans le positionnement et prĂ©sence dans les duels) ont Ă©tĂ© respectĂ©es Ă  la lettre, quitte Ă  brimer les ardeurs crĂ©atives ou offensives de ses rustines de luxe.

“Dans le système et dans la position oĂą il joue, je suis un peu obligĂ© de le freiner parce qu’il est attirĂ© par la projection offensive”, a ainsi commentĂ© Deschamps Ă  propos de “Coco” Tolisso, le milieu du Bayern.

Les rustines ont “rĂ©pondu prĂ©sent”

Au final, l’assemblage du patron a fonctionnĂ©, mĂŞme s’il a accouchĂ© d’une victoire ric-rac Ă  Reykjavik (1-0) sur un penalty d’Olivier Giroud, titularisĂ© malgrĂ© son manque de temps de jeu criant Ă  Chelsea.

“On a la chance d’avoir de très bons joueurs, et pas que dans le onze de dĂ©part”, a remarquĂ© le grand barbu, pointant “la qualitĂ©” du groupe France, remplaçants inclus. “Quand ils sont appelĂ©s sur le terrain, ils savent qu’on leur donne leur chance et ils ont rĂ©pondu prĂ©sent”.

Quels joueurs dĂ©buteront le choc lundi contre la Turquie, avec qui la France partage la tĂŞte du groupe H qualificatif Ă  l’Euro-2020 ?

“Dans trois jours, cela vient vite. J’espère avoir tout le monde Ă  disposition. Mais je n’ai pas la rĂ©ponse ce soir”, a rĂ©pondu le sĂ©lectionneur, questionnĂ© vendredi sur l’indisponibilitĂ© de KantĂ©.

“Il faudra voir aussi comment ceux qui ont dĂ©butĂ© le match rĂ©cupèrent, parce que ça a laissĂ© des traces”, a-t-il poursuivi en imaginant le pire.

Le plan D a fonctionné, le bricoleur Deschamps concocte déjà un plan E. Comme Euro ?

Calendrier des Bleus:

Lundi 14 octobre (20h45): France-Turquie en qualification pour l’Euro-2020, au Stade de France (Saint-Denis)

Jeudi 14 novembre (20h45): France-Moldavie en qualification pour l’Euro-2020, au Stade de France (Saint-Denis)

Dimanche 17 novembre (20h45): Albanie-France en qualification pour l’Euro-2020 (lieu Ă  dĂ©terminer)

Si les Bleus venaient Ă  se qualifier pour l’Euro-2020, ils connaĂ®tront leurs adversaires de groupe Ă  l’issue du tirage au sort programmĂ© le 30 novembre Ă  Bucarest.