Bleus: “Pas d’incident” avec Mbappé sur les sponsors, assure Deschamps

Kylian Mbappé et son sélectionneur Didier Deschamps lors d’une séance d’entrâinement des Bleus, le 22 mars 2022 à Clairefontaine
/ © 2022 AFP

Le refus de Kylian Mbappé de participer à une opération avec les partenaires de la Fédération mardi n’a pas créé “le moindre incident” en équipe de France, a assuré jeudi le sélectionneur Didier Deschamps.

“Il n’y a pas le moindre incident sur l’état d’esprit, la concentration, c’est une certitude”, a éludé Deschamps en conférence de presse avant l’amical contre la Côte d’Ivoire vendredi (21h15) à Marseille.

L’attaquant des Bleus avait séché un rendez-vous prévu à Clairefontaine avec plusieurs sponsors de l’équipe de France (Volkswagen, Uber Eats, Orange, Xbox, Coca-Cola, Konami) pour faire “bouger les lignes” de la gestion collective du droit à l’image chez les Bleus, selon ses représentants.

“Je ne vais pas aller dans le terme de négociation, ce n’est pas ça”, a expliqué Deschamps, sans s’aventurer dans le dossier. “Je n’ai pas les tenants et les aboutissants sur ces dossiers. Mon président verra ça tranquillement avec lui”.

Le capitaine Hugo Lloris a lui aussi réfuté tout “effet négatif sur le groupe”.

“Il est évident que le droit à l’image a toujours été un sujet très complexe dans le sport, surtout quand on appartient à un collectif. Je n’ai nul doute sur le fait que la fédération et l’entourage de Kylian trouveront une solution. Le plus important c’est que cela ne touche pas l’aspect sportif, mais ce n’est pas le cas donc il n’y a aucun souci”, a expliqué le gardien de but.

L’entourage du champion du monde 2018 conteste la convention relative à la cession du droit collectif à l’image que chaque international signe, avant sa première sélection, et qui contient notamment des obligations vis-à-vis des partenaires de la FFF. En échange de cet engagement, chaque joueur reçoit 25.000 euros par match disputé.