Bleus: Ousmane Dembélé pique à nouveau

L’attaquant français Ousmane Dembélé est félicité par ses coéquipiers Antoine Griezmann et Anthony Martial, après avoir ouvert le score contre le Kazakhstan, lors de leur match de qualification au Mondial 2022, le 28 mars 2021 à Noursoultan
Par Antoine MAIGNAN / © 2021 AFP

Le “Moustique” pique dans la steppe kazakhe: Ousmane Dembélé a réussi son retour avec l’équipe de France en marquant dimanche au Kazakhstan (2-0), signe du retour en forme du Barcelonais au meilleur des moments, à trois mois de l’Euro.

Deux ans, dix mois, et une petite dizaine de blessures plus tard, l’ancien Rennais a retrouvé le chemin des filets sous le maillot tricolore, pour lancer enfin la campagne qualificative au Mondial-2022 des Bleus sur la pelouse synthétique de Nur-Sultan.

La défense de la 122e nation mondiale n’était sans doute pas la plus difficile à perforer pour l’ailier de 23 ans aux dribbles dévastateurs, mais son but précis (20e), bien amené par Paul Pogba et Anthony Martial, aura beaucoup de valeur pour l’avenir en sélection de “Dembouz”.

D’abord parce qu’il survient dès sa première titularisation depuis octobre 2018 dans l’équipe de Didier Deschamps. Et sûrement encore plus car il arrive à moins de deux mois d’une échéance cruciale: la publication de la liste des joueurs convoqués pour l’Euro-2020, reporté d’une année (11 juin11 juillet).

“Ousmane confirme qu’il est sur la bonne voie, il est capable de répéter les efforts, de faire les différences. Il a été récompensé par ce but”, a souligné le sélectionneur.

Déjà présent dans la prestigieuse liste des 23 champions du monde de l’épopée en Russie de 2018, Ousmane Dembélé frappe donc à la porte au bon moment, offrant à Deschamps une opportunité de plus aux côtés des Kylian Mbappé, Kingsley Coman, Anthony Martial, Thomas Lemar voire Marcus Thuram, autres candidats au poste d’ailier.

Associé dimanche à Lemar et Martial, l’ex-attaquant du Borussia Dortmund a démontré une belle complémentarité avec ses deux partenaires, percutant quand Lemar orientait le jeu, se rendant disponible quand Martial contrôlait dos au but. A l’entrée sur le terrain de Kylian Mbappé dans la dernière demi-heure, son association avec le Parisien a offert de belles promesses. Et il a même failli doubler la mise, d’une tête détournée par Aleksandr Mokin (69e).

“Plus de constance”

Une prestation à l’image de sa montée en puissance à Barcelone, où Ronald Koeman le titularise à tous les matches ou presque, aux côtés de Lionel Messi et, souvent, Antoine Griezmann.

Cette saison, il est enfin parvenu à redevenir le dribbleur agile et rapide qui avait poussé le club blaugrana à le recruter en 2017 pour plus de 125 millions d’euros, un transfert jusqu’ici loin d’être rentabilisé…

Mais “depuis plusieurs semaines, il enchaîne les matches, il a retrouvé ses capacités athlétiques, avec toujours cette capacité à faire des différences”, s’est justifié Deschamps ces derniers jours, évoquant “un joueur qui a montré ses qualités tôt” avant de connaître des blessures à répétition.

Le sélectionneur pourra aussi se satisfaire de voir Dembélé efficace devant le but, lui qui se veut ambidextre mais peine souvent dans la finition. “DD” avait demandé “plus de constance” à son jeune ailier, “Dembouz” a répondu avec sérieux en inscrivant son troisième but en Bleu en 23 sélections, le premier lors d’un match officiel.

Plus apaisé, le natif de Vernon reste néanmoins l’ambianceur qu’il était en Russie: “son sourire” a été souligné par son capitaine Hugo Lloris cette semaine, et il aura même fini par amuser la galerie dimanche en glissant maladroitement en voulant tirer un corner.

Finira-t-il par devenir l’un des hommes porte-bonheur de l’équipe aux deux étoiles ? En dix titularisations, le “Moustique” n’a en tout cas jamais perdu le moindre match avec les Bleus. Mais il n’a que rarement débuté les rencontres importantes… L’Euro sera une belle occasion d’étendre la statistique à des matches couperets.