Bleus, objectif Mondial: Diaby brillant, Lemar redémarre

L’ailier français de Leverkusen Moussa Diaby, buteur, a été l’un des grands artisans de la victoire sur le terrain du RB Leipzig, le 28 novembre 2021
/ © 2021 AFP

Moussa Diaby a été l’un des grands artisans de la victoire de Leverkusen à Leipzig dimanche (3-1) alors qu’en Espagne, Thomas Lemar a été l’homme du succès de l’Atletico Madrid à Cadix (4-1).

. Diaby donne le tournis

Encore un but et une passe décisive. L’attaquant de poche de Leverkusen Moussa Diaby, lancé en équipe de France cet automne par Didier Deschamps (quatre sélections, dont une titularisation) a été l’un des atouts maîtres de son club à Leipzig, où le Bayer s’est imposé 3-1 pour grimper sur la troisième marche du podium de Bundesliga.

L’ancien Parisien a déjà marqué cinq fois et délivré trois passes décisives cette saison en Championnat d’Allemagne.

Dans une interview à l’AFP en 2020, le joueur de 22 ans avait révélé que son modèle était Lionel Messi “pour sa façon de jouer, son intelligence du jeu, sa façon d’être toujours décisif…” La route reste longue, mais certaines de ses qualités rappellent celles de l’Argentin: vitesse de jambes impressionnante, accélérations fulgurantes sur dix mètres. Autre point commun, leur taille: 1,70 m.

Gerardo Seoane, son entraîneur, ne tarit pas d’éloges: “Il se met au service de l’équipe, il gagne beaucoup de duels à la course”, dit-il, “s’il continue à progresser comme ça, nous savons tous qu’il fera à un moment ou un autre le prochain pas: aller dans un club du top-top-top”.

A Leipzig, Diaby a donné le tournis à la défense du RB. Après un but refusé pour un hors-jeu de son passeur (8e), il a marqué d’un tir sec à l’entrée de la surface, après un magnifique contrôle orienté de volée pour mettre dans le vent son défenseur (2-0, 34e).

C’est lui encore, en position centrale, qui a décalé sur la droite Jeremie Frimpong pour le troisième but (64e). Il est même passé tout près du doublé, en frappant sur le poteau en fin de match.

. Lemar, nouveau départ

Thomas Lemar renaît à l’Atlético. Après avoir manqué six matches pour des blessures aux cuisses entre début septembre et début novembre, le Guadeloupéen est revenu à son meilleur niveau.

Dimanche en Liga, il a débloqué la situation de la tête à Cadix (56e), inscrivant son 3e but de la saison, et aurait même pu signer un doublé s’il avait mieux ajusté son ballon piqué au-dessus de Jeremias Ledesma, quelques minutes plus tard (64e). Peu importe: le milieu de terrain offensif a été élu homme du match et l’Atlético a fini par corriger Cadix 4-1, grâce notamment à un but de son autre international français Antoine Griezmann (70e).

Déjà décisif lors de l’affiche contre le FC Barcelone début octobre, avec un but marqué dès la 23e minute, Lemar avait par ailleurs été “très bon” selon les mots de Diego Simeone pour son retour de blessure lors du court succès (1-0) des Colchoneros contre Osasuna, il y a une semaine.

“Le joueur français est l’un des plus déstabilisants de l’effectif colchonero. Il est précis dans les espaces réduits, il casse les lignes avec ses passes verticales et ses débordements, et en plus, il marque. Que ce soit dans l’axe ou sur l’aile, Lemar est aujourd’hui indiscutable dans cet Atlético”, a résumé le quotidien espagnol Marca sur son site, dimanche soir.

Non retenu par Didier Deschamps pour la phase finale de Ligue des Nations en octobre, et absent sur blessure en novembre, Lemar pourrait bien à nouveau sonner à la porte de l’équipe de France s’il continue sur cette lancée.