Le milieu français MattĂ©o Guendouzi lors d’une sĂ©ance d’entraĂ®nement des Bleus Ă  Clairefontaine-en-Yvelines, le 2 septembre 2019
Par Jeremy TALBOT, Antoine MAIGNAN / © 2019 AFP

AppelĂ© en septembre comme joker, le milieu d’Arsenal MattĂ©o Guendouzi revient cette semaine en Ă©quipe de France après ĂŞtre repassĂ© par la case Espoirs. L’aller-retour n’a pas refroidi le Gunner Ă  la longue tignasse, pressĂ© de convaincre le sĂ©lectionneur Didier Deschamps Ă  l’approche de l’Euro-2020.

Faire la navette entre les Espoirs et les “A” est assez frĂ©quent, mais les jeunes pousses ne prennent en gĂ©nĂ©ral qu’un aller simple vers le haut niveau. Le natif des Yvelines, formĂ© au Paris SG, a lui voyagĂ© entre les deux sĂ©lections cette saison.

Venu Ă  Clairefontaine en septembre pour rejoindre les Bleuets, il avait connu une promotion express après le forfait tardif de Paul Pogba. Mais aucune minute de jeu ne lui avait Ă©tĂ© accordĂ©e. Et en octobre, c’est sous le maillot des Espoirs qu’il avait rejouĂ©.

“Il s’Ă©tait parfaitement remis avec le groupe des Espoirs. Il avait Ă©tĂ© performant, avec un Ă©tat d’esprit irrĂ©prochable”, remarque Sylvain Ripoll, le sĂ©lectionneur des moins de 21 ans.

L’attitude positive de l’ex-joueur de Lorient, club qu’il a quittĂ© Ă  l’Ă©tĂ© 2018 pour rallier Londres, n’a pas Ă©chappĂ© Ă  Deschamps, le patron des champions du monde, toujours attentif aux comportements individuels qui alimentent la vie de groupe.

Constant Ă  Arsenal

Les bonnes performances de Guendouzi Ă  Arsenal ont aussi, bien entendu, convaincu le sĂ©lectionneur de le rappeler, aux dĂ©pens de l’expĂ©rimentĂ© mais inconstant Steven Nzonzi, par exemple.

“A travers ce que (Guendouzi) peut faire Ă  titre personnel, mĂŞme si les rĂ©sultats de son club ne sont pas Ă  la hauteur, c’est une forme de continuitĂ©”, salue Deschamps Ă  propos d’un “jeune joueur avec beaucoup de potentiel, mĂŞme s’il n’avait pas eu de temps de jeu la dernière fois”.

Le Gunner, 20 ans, n’avait pas Ă©tĂ© utilisĂ© en septembre contre l’Albanie (4-1) et Andorre (3-0), Deschamps prĂ©fĂ©rant offrir ses deux premières sĂ©lections Ă  l’autre “petit nouveau” de sa liste, Jonathan IkonĂ©.

Pour l’attaquant lillois, le retour en club a Ă©tĂ© plus difficile Ă  vivre. BarrĂ© par le retour de Kylian MbappĂ© en sĂ©lection, IkonĂ© est cette fois restĂ© cantonnĂ© aux Espoirs.

“Il y a beaucoup de choses qui changent quand vous avez le statut d’international A, Ă  commencer par le regard des gens. Il y a une exigence accrue, il faut digĂ©rer tout ça”, explique Ripoll. Mais “on n’oublie pas que ce sont des jeunes joueurs. +Jorko+ a aussi la personnalitĂ© et les qualitĂ©s pour passer ce cap lĂ ”, positive le technicien breton.

Naviguer entre les deux sĂ©lections n’a pas fait dĂ©vier Guendouzi, lequel surnage dans une Ă©quipe d’Arsenal larguĂ©e Ă  neuf points du podium en Premier League. Lui a disputĂ© 16 matches depuis le dĂ©but de la saison, dont 12 en championnat, avec une constance remarquĂ©e.

“VolontĂ© permanente de gagner”

Rester sur le banc des Bleus en septembre aurait pu le faire cogiter mais, selon ceux qui le connaissent, ce n’est pas exactement le genre de la maison.

“Si on lui montre qu’il a des dĂ©fauts, cela ne lui fait pas plaisir, mais il va les corriger très vite”, expliquait ainsi Ă  l’AFP RĂ©gis Le Bris, le directeur du centre de formation de Lorient, après sa première convocation.

Guendouzi est animĂ© par “un dĂ©sir de rĂ©ussite extrĂŞmement fort, manifestĂ© par une grosse Ă©nergie, une volontĂ© permanente de gagner”, disait aussi celui qui l’a entraĂ®nĂ© dans les Ă©quipes de jeunes ainsi qu’en rĂ©serve des Merlus.

Très ambitieux, l’Ă©lĂ©gant numĂ©ro 29 d’Arsenal a dans la ligne de mire l’Euro-2020 avec l’Ă©quipe de France. Mais la concurrence de Paul Pogba, N’Golo KantĂ©, Moussa Sissoko et Tanguy NdombĂ©lĂ© lui barre la route.

“Porter ce maillot, c’est un grand honneur. J’avais l’intime conviction qu’un jour j’y serais. Ce n’est pas une fin en soi mais le dĂ©but de très grandes choses j’espère”, avait-il lâchĂ© en septembre dans un entretien au quotidien sportif français L’Equipe.

Son premier objectif sera de disputer ses premières minutes sous le maillot des Bleus. Si la rĂ©ception de la Moldavie jeudi Ă  Saint-Denis dĂ©bouche sur une qualification Ă  l’Euro, le match suivant dimanche en Albanie sera une occasion plus propice. Guendouzi pourrait alors saisir la balle au bond, comme Ă  son habitude.