L’attaquant du PSG Kylian Mbappé (d) inscrit son second but face à Saint-Etienne, en L1, le 15 décembre 2019 à Geoffroy-Guichard
/ © 2019 AFP

A six mois de l’Euro-2020 (12 juin-12 juillet), Kylian Mbappé continue de marquer but sur but avec le Paris-SG, une joie que connaît également Karim Benzema avec le Real Madrid et que pourrait découvrir Eduardo Camavinga, la jeune pépite de Rennes, qui a inscrit le tout premier but de sa carrière en Ligue 1 face à Lyon.

Mbappé voit double

Malade et absent de la feuille de match lors de la dernière rencontre des Bleus en Albanie mi-novembre (2-0), Kylian Mbappé a retrouvé depuis toutes ses facultés. Dimanche à Saint-Étienne (4-0), le N.7 Parisien a signé son cinquième match consécutif avec au moins un but toutes compétitions confondues. Il en a même marqué deux, presque identiques, servi à chaque fois par Neymar. Sa complicité sur le terrain avec le Brésilien a de nouveau sauté aux yeux et le jeune champion du monde aurait pu embellir ses statistiques sans quelques ratés, notamment de la tête, un secteur où il doit encore progresser.

Camavinga, jeune premier

Eduardo Camavinga a choisi la 89e minute pour s’offrir une chevauchée fantastique, punir Lyon (1-0) et offrir à Rennes, son club formateur, une précieuse victoire dans le Rhône. A 17 ans, la pépite bretonne, récemment naturalisé français, a inscrit son premier but en Ligue 1, un mois après sa première convocation chez les Espoirs de Sylvain Ripoll. Déjà brillant en août face au PSG, Camavinga continue de franchir les étapes avec une facilité et une maturité déconcertante. Suffisant pour monter dans le train des Bleus de Didier Deschamps? Le sélectionneur livrera une première réponse en mars, avec les deux rencontres amicales prévues contre l’Ukraine et la Finlande.

Benzema ne s’arrête pas

Toujours boudé par la fédération française, Karim Benzema (31 ans) n’en finit plus de sauver le Real Madrid. Cette fois, il a permis aux siens d’éviter une grosse désillusion sur la pelouse de Valence (1-1) dimanche en bonifiant un ballon traînant dans la surface dans les arrêts de jeu. L’ex-Lyonnais, mué en finisseur mécanique tout en conservant son rôle d’avant-centre décrocheur, survole ce début de saison au Real, et s’élève à la première place du classement des buteurs de la Liga, à égalité avec Lionel Messi (12 buts), juste avant un clasico de haut vol mercredi à Barcelone.

Pour n’importe quel autre joueur, ces performances seraient suffisantes pour s’ouvrir de nouveau les portes de l’équipe de France… Mais sa dernière apparition en Bleus remonte à octobre 2015, contre l’Arménie (4-0), où il avait signé deux buts et une passe décisive. Depuis, l’affaire de la sex-tape impliquant Mathieu Valbuena est passée par là et Didier Deschamps ne l’a plus sélectionné. Peut-il revenir en équipe nationale, mais sous le maillot olympique à Tokyo l’été prochain? “Il est sélectionnable, il n’est pas suspendu par la Fédération”, a répondu le président de la FFF Noël Le Graët, la semaine dernière dans un entretien à l’AFP. “Après, cela paraît improbable quand même. Je vois mal Sylvain Ripoll (sélectionneur des Espoirs et de l’équipe olympique) se mettre en contradiction avec Didier.”