Bleus, la course à l’Euro: les défenseurs s’arrachent

Le défensur du PSG Presnel Kimpembe stoppe l’attaquant lillois Jonathan Bamba à Villeneuve-d’Ascq, le 20 décembre 2020
/ © 2020 AFP

Sauvetages magistraux pour Presnel Kimpembe et Ferland Mendy: ce sont les défenseurs qui ont marqué le plus de points ce week-end parmi les Bleus alignés à travers l’Europe, tandis que Marcus Thuram s’est retrouvé au centre d’une polémique pour avoir craché sur un adversaire.

Kimpembe, le héros

Face à Lille, le Parisien Presnel Kimpembe a réussi l’action marquante d’un sommet de Ligue 1 sans éclat (0-0). Alors qu’il était le dernier défenseur parisien face à quatre Lillois, à 30 mètres du but, il a réussi un tacle de grande classe sur Burak Yilmaz (78e).

Blessé sur l’action, le Français (25 ans, 13 sélections) a reçu les hommages de son équipe pour son sacrifice. “Kimpembe nous a sauvé le match”, a réagi l’entraîneur Thomas Tuchel. “Un tacle incroyable”, pour son capitaine et acolyte en défense Marquinhos.

Avant ce geste, +Presko+ s’est montré très solide, dans une défense à trois qui n’a laissé aucun espace aux attaquants lillois.

Mendy, la classe

En Espagne, Ferland Mendy a eu l’occasion de s’illustrer: auteur d’une démonstration physique, l’arrière gauche a été impressionnant des deux côtés du terrain lors de la victoire (3-1) du Real Madrid à Eibar.

Mendy (25 ans, 7 sél.) a d’ailleurs sauvé les Madrilènes d’une énorme occasion, avec un tacle au timing parfait devant le jeune Bryan Gil qui pouvait égaliser.

“Derrière, comme toujours, il a eu une fermeté totale, avec notamment ce tacle providentiel sur Bryan Gil. Et quelques bonnes projections offensives qui n’ont pas fini dans les filets de très peu”, a résumé Marca, le journal le plus vendu d’Espagne, dimanche soir.

De bon augure pour l’ancien Lyonnais, qui n’avait pas été retenu par Didier Deschamps lors du dernier rassemblement de novembre.

En revanche, chez les rivaux du Barça, les défenseurs français n’ont pas eu l’occasion de s’exprimer lors du nul décevant (2-2) concédé par les Catalans contre Valence, avec notamment un penalty provoqué par Antoine Griezmann. En charnière centrale, Samuel Umtiti et Clément Lenglet ont été relégués sur le banc par la doublette surprise Oscar MinguezaRonald Araujo pour le deuxième match de rang.

Thuram, la faute

Marcus Thuram risque gros: exclu pour un crachat au visage d’un adversaire samedi face à Hoffenheim (défaite 2-1), l’attaquant du Borussia Mönchengladbach est menacé d’une lourde sanction, en particulier dans le contexte actuel de pandémie.

Il ne jouera en tout cas pas mardi au deuxième tour de la Coupe d’Allemagne. “Indépendamment d’une éventuelle suspension, il ne sera pas présent à Elversberg”, un club qui évolue au niveau régional, a assuré l’entraîneur Marco Rose lundi en conférence de presse.

“Nous sommes à ses côtés. Il est et reste un membre de l’équipe”, a encore dit le technicien à l’adresse de Thuram.

L’international français (23 ans, 3 sél.) a écopé d’un carton rouge, après un recours à l’arbitrage vidéo (VAR), pour avoir craché, “non intentionnellement” selon lui, sur Stefan Posch. Son comportement a provoqué un flot de condamnations dans le pays.

“Je m’excuse auprès de tous, de Stefan Posch, de mes adversaires, de mes coéquipiers et de ma famille”, a réagi Marcus Thuram sur Instagram.

Selon le magazine Kicker, il risque une suspension de six matches, la sanction dont avait écopé l’Argentin Santiago Ascacibar en 2019 pour avoir craché sur Kai Havertz.

+Gladbach+ lui a infligé une amende correspondant à un mois de salaire, soit selon Bild environ 150.000 euros qui seront reversés à une association caritative.

Des sanctions à même de ternir sa belle première partie de saison, qui lui avait valu ses trois premières convocations en Bleu. D’autant que Deschamps s’est souvent montré ferme sur la discipline.

L’attaquant français s’est dit conscient “que les images de télévision parlaient d’elles-mêmes et que son exclusion” lors du match “était totalement justifiée”.

“Je crois ce qu’il me dit car il a eu jusqu’ici un comportement irréprochable”, a dit son directeur sportif Max Eberl.