Bleus: “Il vaut mieux être dans la liste de mai”, assure Deschamps

Le sélectionneur de l’équipe de France de foobtall, Didier Deschamps, le 18 mars 2021 à Paris
/ © 2021 AFP

“Il vaut mieux être dans la liste de mai”, plutôt que dans celle de mars, a affirmé jeudi Didier Deschamps avant le début des qualifications au Mondial-2022. Le sélectionneur des Bleus a “un noyau dur” pour l’Euro en juin, mais n’a “pas toutes les données”.

“A peine 3 jours pour se remettre”

Deschamps: “Depuis que je suis sélectionneur, on ne s’est retrouvés qu’une seule fois dans cette configuration en ayant le premier match le mercredi. Sur les 26 joueurs sélectionnés, plus de 70% sont concernés par des matches (en club) le dimanche, donc ils auront à peine trois jours (pour se remettre avant France-Ukraine, ndlr). Après, le deuxième nous attend au Kazakhstan avec un périple, des conditions spéciales avec un terrain synthétique.”

Ousmane Dembélé “a retrouvé le niveau qu’il avait”

Deschamps: “Depuis plusieurs semaines, il enchaîne les matches, il a retrouvé ses capacités athlétiques, avec toujours cette capacité à faire des différences. Il marque des buts, il pourrait en marquer encore plus. Il aspire aussi à gagner en efficacité. Mais il a retrouvé le niveau qu’il avait. C’a toujours été un joueur intéressant et qui a cette capacité à pouvoir être utilisé dans différents postes offensifs. C’est encore un jeune, pas épargné par les blessures. Il a commencé très tôt. Il faut qu’il gagne en maturité.”

Lemar et Ndombélé “ont déjà un vécu”

Deschamps: “Ce sont des joueurs qui ont déjà été avec nous. Thomas était dans le groupe champion du monde. C’a été plus compliqué ensuite mais depuis plusieurs semaines, c’est plus consistant. Au début de l’automne, son temps de jeu était vraiment réduit. Son niveau de performance est bien meilleur, comme Tanguy d’ailleurs qui a eu un gros passage à vide. Aujourd’hui il est beaucoup plus utilisé et a des performances qui se rapprochent de celles réalisées avec Lyon. Les critères (de sélection) restent toujours les performances en club, et s’ils ont déjà un vécu avec nous c’est important aussi.”

Les Bleus “redeviendront prioritaires” en mai

Deschamps: “J’ai pris la décision de laisser à Sylvain Ripoll (le sélectionneur des Espoirs) tous les joueurs de la catégorie Espoirs (Camavinga, Aouar, Ikoné…) à disposition pour cette phase finale (de l’Euro U21). On les suivra tous attentivement, j’aurai le retour de Sylvain, et il y aura encore deux mois avant la liste pour l’Euro, où l’équipe de France A redeviendra prioritaire.”

“Personne ne sort de la bulle”

Deschamps: “Les consignes sont toujours aussi strictes et valables pour tous. Les joueurs doivent obligatoirement arriver directement de leur club (lundi). Et à partir du moment où on sera ensemble, personne ne sort et personne ne rentre dans la bulle. On se déplace en vol charter et le retour au club se fera de la même façon. Les fédérations, entre elles, feront les demandes (de mises à disposition), il y a évidemment des accords avec les grands championnats des Français, pour que quand ils arrivent sur le sol français ils soient disponibles et qu’ils soient aussi disponibles à leur retour dans leur club.”

Un “noyau dur” en vue de l’Euro

Deschamps: “Il n’y a pas de condamné. Il vaut mieux être dans la liste de mai. Je ne vais pas changer (des joueurs) juste pour en changer. Mais je sais pertinemment que ce ne sera pas exactement celle-là: déjà, il n’y en aura que 23 (joueurs) et pas 26. Aujourd’hui, je ne me pose même pas la question. Si j’avais l’Euro dans quinze jours, je vous donnerais une liste mais pour mai je n’ai pas toutes les données. Je souhaite qu’ils soient tous en bonne santé. Il y a un noyau dur, plus il est important mieux c’est. Il y aura une liste de 23, une liste de remplaçants et de suppléants aussi, tout dépendra aussi des joueurs pouvant être concernés par les derniers matches, la Ligue des champions, les finales de Coupes nationales, c’est encore un peu nébuleux. Les cases, je ne peux pas les augmenter, c’est forcément des choix difficiles mais je préfère les avoir car il y a la qualité et la quantité.”

Propos recueillis en conférence de presse.