Bleus: Coman met le Bayern sur la voie du sacre

L’attaquant du Bayern Munich Kingsley Coman buteur lors de la victoire à domicile sur Francfort le 18 mai 2019
/ © 2019 AFP

Kingsley Coman n’a laissé à personne d’autre le soin de mettre le Bayern sur la voie de son septième titre consécutif samedi: il a ouvert le score contre Francfort dès la 4e minute (5-1)

. Deux étoiles

Coman, formé au PSG a repris en pleine course sans contrôle du droit une belle ouverture de Thomas Müller. En confiance, l’ancien Parisien s’est montré à son avantage ensuite, débordant plusieurs fois en dribble sur son aile gauche, ou offrant des balles intéressantes dans la profondeur pour ses partenaires.

Niko Kovac lui a ensuite demandé, à l’heure de jeu, de céder sa place à Franck Ribéry, qui disputait son dernier match à l’Allianz Arena et a marqué le quatrième but du Bayern.

Après trois matches de suspension, Kylian Mbappé avait encore de l’essence dans le moteur, et cela s’est vu. Très actif, il a marqué deux buts, à chaque fois dans un pur style d’attaquant: en renard des à surfaces à la suite du raté de son coéquipier Edinson Cavani, puis lors d’un duel contre le gardien Runar Alex Runarsson, qu’il a battu d’un beau piqué. Le triplé n’était pas loin. Avec 32 buts, le meilleur buteur de Ligue 1 peut encore doubler Leo Messi (34 et un match à jouer) pour le soulier d’or européen.

. Une étoile

Soirée tranquille pour Alphonse Areola, face à des attaquants dijonnais peu inspirés. Il a été vigilant sur deux frappes cadrées de Wesley Saïd (35, 87).

Layvin Kurzawa, titulaire pour la première fois depuis le 21 avril, a été actif dans son couloir. C’est lui qui délivre le centre qui aboutit au premier but de Mbappé.

A la vue de ses prestations calamiteuses en tant qu’arrière droit, Leonardo Jardim avait décidé d’aligner Djibril Sidibé milieu droit. Bien lui en a pris. Malgré encore un gros déchet dans le jeu, il a été combatif et a même donné la balle de but à Golovin pour le 2-0.

Match sérieux et efficace de Steven Nzonzi avec l’AS Rome, mais le résultat (0-0 à Sassuolo) ne peut pas satisfaire l’ancien Sévillan et ses équipiers qui, sauf miracle, ne joueront pas la Ligue des champions la saison prochaine. Samedi, Nzonzi a été précieux dans son rôle défensif. Encore aligné en pointe basse d’un milieu à trois, il a bloqué de nombreuses offensives adverses et a comme souvent été utile dans le jeu aérien. Mais cela n’a pas suffi.

Ferland Mendy, arrière de Lyon, a vécu un match assez tranquille, peu mis à contribution par l’attaque caennaise

Tanguy Ndombélé, milieu de Lyon, s’est signalé par une bonne présence en seconde période. Trop brouillon en première au cours de laquelle l’OL a perdu beaucoup de ballons et ne parvenait pas à construire.

cpb-fjt-stt-cb-ah/pgr/dhe