Bleus: Camavinga et Mbappé, “je les mets dans le même sac” (Pogba)

Le milieu des Bleus, Paul Pogba (g), lors du match amical contre l’Ukraine, au Stade de France, le 7 octobre 2020
/ © 2020 AFP

Eduardo Camavinga et Kylian Mbappé, “je les mets dans le même sac”, a affirmé jeudi le champion du monde Paul Pogba, “heureux” d’être enfin de retour chez les Bleus et impressionné par la “maturité” du Rennais, 17 ans et déjà buteur mercredi contre l’Ukraine (7-1).

Q: Qu’avez-vous ressenti en remettant le maillot français après 16 mois d’absence ?

R: “Je suis très content de remettre ce maillot, cela m’avait vraiment manqué. Quand tu es blessé, absent pendant un certain moment, c’est là que tu réalises que c’est un plaisir, que chaque moment est très spécial. C’est beau, c’est ce que tout joueur de foot veut. Avec le groupe qu’on a, je suis très à l’aise, c’est comme si je n’étais jamais parti. Ce n’était pas facile, je suivais les matches mais, en tant qu’amoureux du foot, je voulais être là avec mes coéquipiers, les aider et revenir en forme. Il y a eu le Covid, c’était en quelque sorte un mal pour un bien pour moi, j’ai pu avoir du temps pour revenir. Je suis très heureux d’être là, je prends du plaisir à retrouver tout le monde, tout cet environnement à Clairefontaine.”

Q: Qu’avez-vous pensé des débuts en sélection d’Eduardo Camavinga, 17 ans ?

R: “J’ai suivi les matches en Ligue 1. Il est jeune, mais c’est comme Kylian (Mbappé), +tu m’parles pas d’âge!+. Les deux, je les mets dans le même sac: ils ont une sérénité, une maturité que je n’avais pas à cet âge. Etre aussi à l’aise, c’est très bien, c’est un talent. C’est un plaisir de le voir mettre ce maillot, marquer son premier but. C’était beau, j’étais vraiment content pour lui. L’avenir est entre ses mains. Comme personne, il est très à l’aise, c’est un petit danseur, il me fait un peu penser à moi, il n’est pas timide, il est confiant. C’est un très bon petit, j’aime énormément. C’est toujours bon d’avoir des joueurs de qualité tout autour. La concurrence, c’est normal. J’étais titulaire depuis des années, mais les choix du coach je les respecterai toujours. Si un joueur arrive et apporte plus, que le coach le décide, il faut l’accepter, et tant mieux.”

Q: Comment jugez-vous la situation d’Antoine Griezmann, en difficulté à Barcelone ?

R: “Mon +Grizou+ il est bien, à coté de moi il est bien ! C’est vrai que c’est pas facile, pour lui c’est un changement. On connaît tous ses qualités, on veut tous qu’il marque, qu’il prenne du plaisir, que ce soit l’Antoine qu’on connaît tous, mais en club parfois ce n’est pas évident, il y a souvent des situations qu’on ne connaît pas. Quand il revient en équipe de France en tout cas, je le vois très bien, il est heureux, il est entré en jeu, il a marqué. Il n’y a que du mieux qui puisse lui arriver. Mais j’ai confiance en lui.”

Q: Contre le Portugal dimanche en Ligue des nations, y aura-t-il un sentiment de revanche ?

R: “On n’a pas oublié l’Euro. On sait que le Portugal, c’est une très, très belle équipe. On veut se qualifier, on veut gagner la Ligue des nations, on veut tout prendre. La finale de l’Euro, elle reste toujours là, malgré la Coupe du monde. Cela reste un match, cela ne définit pas tout mais c’est important pour nous. On veut montrer qu’on est meilleurs qu’eux.”

Propos recueillis en visio-conférence de presse.