Bleus: “Aux joueurs de mettre des ondes positives et de bien vivre” (Deschamps)

Le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, en conférence de presse sur TF1, à Boulogne Billancourt, le 18 mai 2021
/ © 2021 AFP

Réunis dans la “bulle” de Clairefontaine pour préparer l’Euro (11 juin-11 juillet), les joueurs de l’équipe de France devront “mettre des ondes positives et bien vivre”, a réclamé le sélectionneur Didier Deschamps mercredi au début d’un stage où il faudra être “attentif” aux états de forme.

“Régénération et oxygénation”

Deschamps: “C’est la première phase, il y en a plusieurs. On est dans une semaine où il y aura un travail de régénération, d’oxygénation. On ne va pas individualiser mais on va travailler par groupes. Il y a de la fatigue accumulée. C’est une période importante, ce n’est pas là où on va gagner la compétition mais il ne faut pas la perdre à ce moment-là. On a fait en sorte avec le staff de planifier ce travail bien précis qui nous amènera sur un premier match (de préparation, le 2 juin à Nice contre le pays de Galles). On a du temps mais il s’est réduit. En 2014, on avait pas loin de 30 jours de préparation, aujourd’hui on en a 20, ça fait une période en moins. On n’a pas le choix, on va s’adapter, on est attentif au moindre détail. Ils n’arrivent pas tous dans le même état de forme.”

“Ne pas perdre d’énergie” sur les transferts

Deschamps: “Dans l’idéal, pour la tranquillité, ça serait mieux (que les joueurs actent leurs transferts avant l’Euro) mais ça n’est jamais le cas. Même ceux qui sont sûrs du club où ils seront, cela peut bouger pour eux d’ici quelques semaines. Il y a toujours une ouverture possible, ça a été le cas pour certains d’entre eux en Russie en 2018. C’est un choix de carrière, aux joueurs de bien vivre ça, ce sont des décisions importantes qui les regardent, même si je peux leur donner un avis s’ils me le demandent. Je ne vais pas perdre de l’énergie, il faut faire la part des choses, même si certains peuvent être plus impactés que d’autres. Quand on est dans la compétition, la sérénité est quelque chose d’important mais on n’est pas à l’abri d’une décision prise après le début de la compétition.”

“On n’est pas des magiciens”

Deschamps: “Dans l’idéal, on aimerait avoir tous les joueurs disponibles le premier jour (du rassemblement), mais il y en a toujours qui sont concernés par les finales de Coupes d’Europe (Paul Pogba, Kurt Zouma, Olivier Giroud, N’Golo Kanté, ndlr). Pour eux, ce sera plus de la récupération (une fois arrivés). Ceux qui sont là travailleront un peu plus, Olivier (Giroud) arrivera dans la condition où il est, on fera en sorte de l’amener à compenser par le travail, mais on n’est pas des magiciens, il n’y a que la répétition des matches (qui peut fonctionner) or des matches, on n’en a pas énormément. L’objectif, c’est d’amener les 26 à être prêts pour le 15 juin (date du 1er match, contre l’Allemagne). Avoir un groupe aussi relevé avec le dernier champion d’Europe et l’avant-dernier champion du monde fait que l’on ne peut pas parler de montée en puissance. Il faut être prêt dès ces matches de poule puis maintenir le niveau.”

“Esprit de groupe et mental”

Deschamps: “Le groupe est remanié, oui. Il y a 14 champions du monde sur les 23 de 2018, c’est une bonne proportion. La grande majorité a connu une grande compétition. Pour certains nouveaux ce sera la première, mais l’esprit de groupe, le mental seront important car on sera +H-24+ ensemble avec beaucoup de restrictions qui n’empêchent pas une vie en interne. Ce sont des jours de 24 heures, mais nous connaissons les joueurs, à eux de mettre des ondes positives et de bien vivre. C’est une aventure sportive et humaine, avec deux groupesle staff et les joueursmais tous fixés sur le même objectif.”

Propos recueillis lors d’une conférence de presse à distance.