Bleus: Anelka encourage Mbappé à quitter le PSG pour viser plus haut

L’ancien avant-centre de l’équipe de France, Nicolas Anelka, en interview avec l’AFP, à Islamabad, le 5 mars 2019
/ © 2021 AFP

L’ancien avant-centre de l’équipe de France, Nicolas Anelka, a conseillé à Kylian Mbappé de quitter le Paris SG s’il voulait remporter “les plus grandes distinctions”, dans une lettre ouverte publiée par le magazine en ligne The Athletic, lundi.

“Cher Kylian, (…) tu as tellement réussi depuis que tu t’es révélé à Monaco et tu as atteint un niveau supplémentaire au PSG”, écrit notamment Anelka, dans un texte en anglais.

“Tu joues dans une équipe qui a évolué pour devenir un grand club capable de gagner la Ligue des Champions. Il semblerait que tu vas rester une année de plus, après il y aura un gros choix à faire”, poursuit-il. “Si tu veux remporter les plus grandes distinctions, il te faudra partir du Paris SG à un moment”, assure-t-il.

“Quoi que tu fasses à Paris, quelqu’un te dira toujours +oui, tu as été excellent avec le PSG mais ce n’était que la France. Les meilleurs championnats sont en Angleterre et en Espagne, donc tu ne t’es pas confronté aux meilleurs joueurs dans les meilleurs championnats+”, explique l’ancien attaquant qui a également porté les couleurs du Real, d’Arsenal ou de Chelsea.

“Le championnat français n’est pas facile (mais) si tu veux remporter le Ballon d’Or, qui est ce que tu devrais viser (…), il te faudra jouer contre les meilleurs”, poursuit-il.

Anelka a aussi essayé de réconforter Mbappé après son pénalty raté contre la Suisse, qui a entraîné l’élimination de la France en huitièmes de finale de l’Euro.

“J’aimerais te dire que tout sera simple, que tu te remettras rapidement, et que revenir au foot sera du gâteau. Mais le football n’est pas comme ça”, avertit l’ancien Bleu.

“C’est une cicatrice qui te marque, qui s’estompe, mais ne s’efface jamais vraiment. On se sent seul. On doit vivre avec et il faudra travailler, travailler, travailler sur le terrain, jouer des matches, marquer des buts, pour pouvoir commencer à oublier. Mais tu n’oublieras jamais. Je n’ai jamais oublié. Je n’oublierai jamais”, ajoute le joueur qui avait raté le pénalty décisif lors d’une finale de Ligue des Champions en 2008 entre Manchester United et Chelsea.

“Les prochains matches et tes prochaines prestations sur le terrain montreront à tout le monde comme tu es solide mentalement. Cela pourrait même te rendre plus fort. On verra lors des prochains matches, des prochaines saisons”.