L’entraĂ®neur croate du Bayern Munich, Niko Kovac, Ă  son arrivĂ©e au stade de Bochum, lors du 2e tour de la Coupe d’Allemagne, le 29 octobre 2019
/ © 2019 AFP

Encore une victoire laborieuse mardi soir en coupe d’Allemagne pour le Bayern Munich, et encore un concert de critiques, internes et externes, pour prĂ©dire au “Rekordmeister” des jours difficiles s’il n’amĂ©liore pas rapidement son jeu.

“En première pĂ©riode, on a vu un festival de mauvaises passes”, a pestĂ© l’entraĂ®neur Niko Kovac, “c’est clairement liĂ© Ă  l’Ă©tat d’esprit!”.

Le Bayern a Ă©liminĂ© in extremis l’Ă©quipe de deuxième division de Bochum (2-1) après avoir Ă©tĂ© longtemps menĂ©, en inscrivant deux buts dans les dix dernières minutes, par Serge Gnabry et Thomas MĂĽller.

Kovac reproche Ă  ses stars d’avoir jouĂ© “trop passivement”. “Après, tu ne vas dans aucun duel, et tu as toujours un temps de retard sur la musique”, a-t-il fulminĂ©.

Le capitaine Manuel Neuer n’a pas Ă©tĂ© plus tendre avec ses coĂ©quipiers: “En première pĂ©riode, c’Ă©tait franchement triste et dĂ©cevant. On s’en sort pas trop mal (0-1 Ă  la pause) mais nous devons rĂ©flĂ©chir Ă  ce que nous voulons montrer. Pas besoin de parler de joueurs en particulier, ou de l’entraĂ®neur, ou du système, nous n’avons pas Ă  chercher d’excuses, chacun doit commencer par lui-mĂŞme”.

Ivan Perisic, Corentin Tolisso et mĂŞme Thiago ont notamment jouĂ© en dessous de leur niveau. Perisic a Ă©tĂ© remplacĂ© Ă  la pause par Robert Lewandowski, que le coach avait voulu mĂ©nager. Tolisso a laissĂ© sa place Ă  l’heure de jeu Ă  Thomas MĂĽller, auteur du but de la victoire.

Paradoxalement, cette victoire est la troisième consĂ©cutive qui suscite de très vives critiques. La semaine dernière, après une prestation indigente Ă  l’Olympiakos en Ligue des champions (victoire 3-2), le patron du club Karl-Heinz Rummenigge avait sermonnĂ© ses joueurs et exigĂ© qu’ils entrent “concentrĂ©s et motivĂ©s” sur le terrain pour les matches suivants.

Mais samedi en championnat, c’est encore un Bayern sans âme ni idĂ©es qui a failli se faire rejoindre en fin de match par le relĂ©gable Union Berlin (2-1), devant largement son salut Ă  son gardien Neuer, qui a arrĂŞtĂ© un pĂ©nalty Ă  l’heure de jeu.