Ruben Neves (g) affiche son incomprĂ©hension auprès du capitaine de Liverpool Jordan Henderson, après l’annulation du but Ă©galisateur de Wolverhampton Ă  Anfield, le 29 dĂ©cembre 2019
/ © 2019 AFP

L’assistance Ă  l’arbitrage vidĂ©o (VAR) ne devrait ĂŞtre utilisĂ©e pour renverser une dĂ©cision de l’arbitre central qu’en cas d'”erreur claire et Ă©vidente”, a estimĂ© le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de l’International Board (Ifab), lundi, après des polĂ©miques concernant l’utilisation de la VAR en Angleterre.

Ce week-end, Norwich, Brighton, Sheffield United, Wolverhampton et Crystal Palace se sont vu refuser des buts pour hors-jeu après l’intervention de la VAR, parfois sur une marge si minime que la fiabilitĂ© de la technologie a Ă©tĂ© remise en question. Certains entraĂ®neurs regrettent que la VAR ait prĂ©valu sur une dĂ©cision arbitrale prise Ă  l’oeil nu et Ă  vitesse rĂ©elle.

Et Lukas Brud, secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de l’Ifab, l’organe garant des lois du football, a semblĂ© aller dans leur sens en affirmant que la “clartĂ© et l’Ă©vidence (des actions) prĂ©valent encore”. “C’est un principe important. On ne doit pas passer beaucoup de temps Ă  trouver quelque chose de marginal”, a-t-il dit lundi dans la presse anglaise.

Lors du match Liverpool-Wolverhampton dimanche (1-0), le but de l’Ă©galisation des Wolves a Ă©tĂ© annulĂ© pour un hors-jeu de l’un de leurs joueurs pour quelques centimètres seulement après une longue interruption du jeu.

“Si l’on passe plusieurs minutes Ă  essayer de voir s’il y a ou non hors-jeu, cela veut dire que ce n’est pas clair et Ă©vident, et la dĂ©cision originale devrait prĂ©valoir”, a ajoutĂ© Lukas Brud.

De son cĂ´tĂ©, le manager de Sheffield United, Chris Wilder, Ă©tait inconsolable après que la VAR a refusĂ© un but Ă  son Ă©quipepour la 5e fois cette saisonface Ă  Manchester City, le double champion d’Angleterre en titre.

Et mĂŞme Pep Guardiola, manager des Citizens vainqueurs 2-0, a reconnu que la VAR Ă©tait “une grande pagaille” ajoutant espĂ©rer qu’elle “pourra(it) faire mieux la saison prochaine”.

DĂ©but dĂ©cembre, le prĂ©sident de l’UEFA Aleksander Ceferin avait appelĂ© l’International Board Ă  “clarifier” l’usage de la VAR, en citant notamment l’exemple du hors-jeu et des mains.