Angleterre: Tottenham, renversant, se relance en battant Brighton

Adam Webster de Brighton et Harry Kane l’attaquant de Tottenham s’affrontent sur la pelouse du stade des Spurs à Londres, le 26 décembre 2019.
/ © 2019 AFP

Le lendemain de Noël n’a pas été simple pour Tottenham qui a mis toute une période à rentrer dans son match contre Brighton qu’il a fini par remporter (2-1) pour la 19e journée de Premier League.

Les Londoniens remontent provisoirement à la 5e place avec 29 points, à 3 longueurs de Chelsea (4e).

Battus tactiquement et dans l’envie par Chelsea (2-0) dimanche, les Spurs devaient une réaction à leurs supporters.

Face à Brighton qui avait choisi d’adopter la formation en 3-4-3 qui avait si bien réussi aux Blues, les hommes de José Mourihno ont essayé de s’adapter, notamment en faisant redescendre bas Ryan Sessegnon, aligné à la place de Son Heung-min, suspendu, lors des phases défensives.

Mais ce qu’ils ont gagné en solidité défensive, ils l’ont perdu en capacité à presser et Brighton a passé une première période très tranquille, si ce n’est un but refusé pour un hors-jeu minime mais réel à Harry Kane (24e).

Le 13e du championnat a même fait longtemps meilleure impression, Steven Alzate (4e, 13e) et Aaron Mooy (22e) déclenchant quelques frappes aux abords de la surface, avant l’ouverture du score sur un coup de pied arrêté repris de la tête par Adam Webster (0-1, 39e).

Sous les trombes d’eau arrosant le Tottenham Hotspur Stadium, Mourinho semblait considérablement agacé par la performance ratée de sa formation et on devine que le discours dans le vestiaire a dû être musclé.

Au retour des vestiaires, les Spurs se sont surtout attachés à conserver davantage le ballon et à se battre davantage.

La persévérance de Lucas Moura récupérant un ballon perdu à 25 mètres des cages adverses, provoquant un contre favorable par son pressing, et permettant à Kane d’égaliser, en a été l’illustration parfaite. Même si le l’attaquant anglais a dû s’y reprendre à deux fois, (1-1, 53e) après un superbe arrêt de Mathew Ryan.

Brighton s’est réorganisé en 5-4-1 pour résister aux vagues londoniennes, mais ils ont ainsi abandonné presque toute ambition offensive, facilitant la tâche de leurs hôtes.

Et Tottenham a fini par prendre le dessus sur une belle remise en retrait de Serge Aurier pour Dele Alli qui a repris sans contrôle mais avec un toucher délicieux pour envoyer le ballon dans le petit filet opposé et donner un succès important à défaut d’être tout à fait probant (2-1, 72e).