Adam Webster de Brighton et Harry Kane l’attaquant de Tottenham s’affrontent sur la pelouse du stade des Spurs Ă  Londres, le 26 dĂ©cembre 2019.
/ © 2019 AFP

Le lendemain de NoĂ«l n’a pas Ă©tĂ© simple pour Tottenham qui a mis toute une pĂ©riode Ă  rentrer dans son match contre Brighton qu’il a fini par remporter (2-1) pour la 19e journĂ©e de Premier League.

Les Londoniens remontent provisoirement Ă  la 5e place avec 29 points, Ă  3 longueurs de Chelsea (4e).

Battus tactiquement et dans l’envie par Chelsea (2-0) dimanche, les Spurs devaient une rĂ©action Ă  leurs supporters.

Face Ă  Brighton qui avait choisi d’adopter la formation en 3-4-3 qui avait si bien rĂ©ussi aux Blues, les hommes de JosĂ© Mourihno ont essayĂ© de s’adapter, notamment en faisant redescendre bas Ryan Sessegnon, alignĂ© Ă  la place de Son Heung-min, suspendu, lors des phases dĂ©fensives.

Mais ce qu’ils ont gagnĂ© en soliditĂ© dĂ©fensive, ils l’ont perdu en capacitĂ© Ă  presser et Brighton a passĂ© une première pĂ©riode très tranquille, si ce n’est un but refusĂ© pour un hors-jeu minime mais rĂ©el Ă  Harry Kane (24e).

Le 13e du championnat a mĂŞme fait longtemps meilleure impression, Steven Alzate (4e, 13e) et Aaron Mooy (22e) dĂ©clenchant quelques frappes aux abords de la surface, avant l’ouverture du score sur un coup de pied arrĂŞtĂ© repris de la tĂŞte par Adam Webster (0-1, 39e).

Sous les trombes d’eau arrosant le Tottenham Hotspur Stadium, Mourinho semblait considĂ©rablement agacĂ© par la performance ratĂ©e de sa formation et on devine que le discours dans le vestiaire a dĂ» ĂŞtre musclĂ©.

Au retour des vestiaires, les Spurs se sont surtout attachés à conserver davantage le ballon et à se battre davantage.

La persĂ©vĂ©rance de Lucas Moura rĂ©cupĂ©rant un ballon perdu Ă  25 mètres des cages adverses, provoquant un contre favorable par son pressing, et permettant Ă  Kane d’Ă©galiser, en a Ă©tĂ© l’illustration parfaite. MĂŞme si le l’attaquant anglais a dĂ» s’y reprendre Ă  deux fois, (1-1, 53e) après un superbe arrĂŞt de Mathew Ryan.

Brighton s’est rĂ©organisĂ© en 5-4-1 pour rĂ©sister aux vagues londoniennes, mais ils ont ainsi abandonnĂ© presque toute ambition offensive, facilitant la tâche de leurs hĂ´tes.

Et Tottenham a fini par prendre le dessus sur une belle remise en retrait de Serge Aurier pour Dele Alli qui a repris sans contrĂ´le mais avec un toucher dĂ©licieux pour envoyer le ballon dans le petit filet opposĂ© et donner un succès important Ă  dĂ©faut d’ĂŞtre tout Ă  fait probant (2-1, 72e).