Angleterre: Tottenham gâche la fête à Newcastle, Everton se rate

Le gardien de Newcastle Karl Darlow s’incline une 3e fois sur un but de Son Heung-min scellant la victoire de Tottenham à St-James’Park, le 17 octobre 2021
Par Frédéric HAPPE / © 2021 AFP

Pour son premier match sous pavillon saoudien depuis son rachat, Newcastle a cédé face à un Tottenham revigoré (3-2), dimanche pour la 8e journée de Premier League, dans un match interrompu par un malaise en tribunes peu avant la pause.

Tottenham joue les trouble-fête

L’ambiance festive pour l’accueil des nouveaux propriétaire des Magpies, emmenés par le fonds souverain saoudien PIF, et le 1000e match de Steve Bruce comme entraîneur, a été gâchée par la 5e défaite des Magpies en huit matches cette saison.

Le malaise d’un spectateur en tribunes aurait même pu endeuiller l’évènement, sans l’intervention rapide des médecins de Tottenham, alertés par le public et les joueurs juste avant la mi-temps.

Accourue à son secours en traversant le terrain, l’équipe médicale a semble-t-il évité le pire, selon le communiqué rassurant du club indiquant que la victime du malaise avait été “stabilisée” et était “en route vers l’hôpital”.

Cet incident et la brève interruption du jeu décidée par l’arbitre ont refroidi un public arrivé de bonne humeur, agitant des drapeaux saoudiens ou coiffés d’accessoires plus ou moins traditionnels en l’honneur de leur richissime nouvel actionnaire principal.

Une frénésie qui a semblé porter leurs joueurs qui ont ouvert le score dès la 2e minute par Callum Wilson.

Mais la suite a été décevante pour les locaux, les Spurs confirmant l’embellie aperçue avant la trêve internationale avec un Tanguy Ndombele à la baguette, alors qu’il semblait indésirable en début de saison.

Le Français a égalisé dès la 17e minute et a ensuite été très actif dans un rôle de meneur de jeu, soutenu par Pierre-Emile Hojbjerg et Oliver Skipp.

Cinq minutes plus tard, Harry Kane a inscrit son premier but en championnat en prolongeant intelligemment un ballon de Hojbjerg (22e).

Son Heung-min a enfoncé le clou après l’intervention des soigneurs en fin de première période au terme d’une magnifique action collective, face à une défense des Magpies qui semblait déconcentrée (45e+4).

Un but contre son camp d’Eric Dier à la fin du temps réglementaire (89e) n’a pas suffi à remettre sur les rails une équipe de Newcastle qui évoluait à 10 depuis six minutes.

Tottenham opère une jolie remontée au classement, 5e à 4 points du leader Chelsea, alors que Newcastle reste 19e avec 3 unités et zéro victoires en 8 journées.

S’ils savaient certainement l’ampleur du chantier avant d’arriver, les nouveaux propriétaires des Magpies vont probablement trouver le temps long d’ici la trêve internationale de janvier, leur première fenêtre pour améliorer l’effectif.

Steve Bruce risque lui de n’être à ce moment-là qu’un lointain souvenir, tant ses jours semblent comptés à la tête de l’équipe.

West Ham piège Everton

Après Manchester United et Brighton, qui ont aussi perdu du terrain samedi, Everton a décroché du wagon de tête dimanche, battu (1-0) par West Ham, plus tranchant.

L’autre club de Liverpool visait une place sur le podium mais se retrouve finalement relégué à la huitième position (14 pts).

Le duel entre Rafael Benitez et David Moyes est un classique de la Premier League, que l’Espagnol domine toujours largement après cette défaite (11 victoires et 3 nuls en 18 rencontres).

Privé de Dominic Calvert-Lewin, blessé, et de Richarlison, rentré tardivement de ses matches avec le Brésil, Everton n’a que trop rarement mis hors de position les Londoniens, bien organisés.

Le défenseur central italien des Hammers Angelo Ogbonna a inscrit le seul but du match sur corner d’une tête décroisée au premier poteau vers le petit filet (74e).

Everton, qui n’a pris que quatre points sur ses quatre derniers matches, devra impérativement réagir s’il ne veut pas gâcher son début de saison prometteur.