Angleterre: sans sa fille, Zinchenko serait allé se battre en Ukraine

L’Ukrainien Oleksandr Zinchenko lors d’un échauffement avec Manchester City avant un match contre Everton, le 26 février 2022 à Goodison Park
/ © 2022 AFP

Le défenseur ukrainien de Manchester City Oleksandr Zinchenko a expliqué samedi à la BBC que s’il n’y avait pas eu sa fille il serait parti se battre pour défendre son pays contre l’invasion russe.

Plusieurs vedettes du sport, à la retraite ou en activité, comme le champion du monde de boxe poids lourds Oleksandr Usyk, ont pris les armes et, “je vais être honnête, s’il n’y avait pas eu ma fille, ma famille, je serais là-bas”, a assuré le joueur de 25 ans.

“Je suis si fier d’être ukrainien et je le serai pour le reste de ma vie (…) Je connais mon peuple, la mentalité des gens de mon pays, ils préfèreront mourir et ils vont mourir. Mais il n’abandonneront jamais”, a-t-il ajouté lors de l’entretien accordé à la chaîne de télévision britannique, à la veille du derby contre Manchester United, comptant pour la 28e journée de Premier League.

Zinchenko a raconté comment il avait vécu la nuit du déclenchement de l’invasion.

“À minuit, heure de Londres (01h00, heure française), ma femme m’a réveillé et elle pleurait. J’étais sous le choc. Elle m’a montré les vidéos, les photos de ce qui se passe actuellement en Ukraine”, a-t-il expliqué.

“Le chose qui se rapproche le plus du sentiment que j’ai éprouvé, c’est peut-être quand un de vos proches meurt. Vous savez, cette sensation de se sentir si mal à l’intérieur. Mais c’était encore bien pire”, a-t-il poursuivi, “je ne faisais que pleurer”.

Zinchenko, qui a joué un an et demi avec le club russe d’Oufa avant de rejoindre City, a déploré le silence des footballeurs russes.

“J’ai été surpris que personne, pas un d’entre eux”, ne parle.

“La plupart jouent en équipe nationale et ils ont des tas d’abonnés sur Instagram, Facebook, etc. Ils pourraient au moins faire quelque chose pour stopper cette guerre. Parce que les gens les écoutent (…) mais ils ne le font pas, ils ignorent (la situation). Je ne sais pas pourquoi”.

Mardi, en Coupe d’Angleterre, contre Peterborough (D2), Zinchenko avait hérité du brassard de capitaine, cédé par Fernandinho.

Lors de la 28e journée de Premier League, ce week-end, des manifestations de soutien au peuple ukrainien seront organisées lors de tous les matches et les capitaines des vingt équipes arboreront un brassard aux couleurs bleu et jaune du drapeau ukrainien.