Angleterre: Manchester United gâche encore, City déroule

Che Adams bat de près le gardien de Manchester United David de Gea et égalise pour Southampton à Old Trafford, le 12 février 2022
/ © 2022 AFP

Pour la troisième fois en huit jours, Manchester United n’a pas gagné un match où il menait, en concédant le nul (1-1) contre Southampton, samedi, lors de la 25e journée de Premier League, alors que City a facilement gagné (4-0) à Norwich.

. United joue avec le feu

Avec ces deux nouveaux points perdus, les Red Devils risquent bien de voir leur filer sous le nez une place en Ligue des champions.

Ils remontent, certes, à la cinquième place, avec 40 points, à égalité de points avec West Ham, quatrième et dernier qualifié virtuel. Mais ils ont derrière eux Arsenal à un point avec deux matches en moins, Tottenham à quatre points avec trois rencontres en moins et Wolverhampton à six points avec deux matches en moins.

Impossible, après ce match, de ne pas repenser à l’élimination en Coupe d’Angleterre contre Middlesbrough (1-1, 8-7 aux t. a. b.), vendredi de la semaine passée, ou au 1-1 contre Burnley, mardi, tant les scénarios se ressemblent.

La principale différence est que Southampton a été menaçant tout le match, mais les Red Devils se sont créés suffisamment d’occasions nettes pour remporter ce match.

Dès la septième minute, Jadon Sancho a lancé Cristiano Ronaldo dans la surface adverse. Le Portugais a dribblé Ben Forster et frappé mollement vers le but vide et sa tentative a été stoppée avant la ligne par le Français Romain Perraud.

United a tout de même trouvé la faille par Sancho, parfaitement servi par Marcus Rashford sur un contre en deux passes (1-0, 21e).

Mais le score de 1-0 à la pause n’augurait rien de bon et les craintes des supporters mancuniens se sont concrétisées quand Che Adams, profitant d’une énorme erreur d’alignement de Luke Shaw, est parti tromper David de Gea avec l’aide du poteau (1-1, 48e).

Le seul progrès par rapport aux rencontres contre Boro et Burnley: Manchester n’a pas baissé les bras.

Un but de Ronaldo, annulé pour hors-jeu (73e) et une tête de Harry Maguire auraient pu donner la victoire in extremis (90e+3), mais le nul n’est pas un résultat immérité pour les Saints.

. Sterling et City se baladent

Avec un triplé de Raheem Sterling, Manchester City a consolidé sa place de leader et fait un nouveau pas vers le titre.

Son déplacement chez l’avant-dernier, Norwich, n’était certes pas la confrontation la plus périlleuse, mais cette nouvelle démonstration de force montre à quel point les espoirs de Liverpool, 2e à 12 points avec deux matches en moins, ou Chelsea, 3e à 16 points avec un match en moins, de voir faiblir les Citizens, semblent vains.

On ne peut d’ailleurs pas dire que les Canaris n’ont pas vendu chèrement leur peau mais l’ouverture du score par Sterling à la 31e minute avait déjà presque décidé du sort de la rencontre.

En 19 matches où ils ont ouvert le score en championnat cette saison, 19 fois les Sky Blues l’ont emporté au final.

“Le plus important, c’est la façon dont on a joué, notre comportement et notre concentration ont été très bons. Cela a l’air toujours simple, mais c’est difficile de faire notre boulot et on a réussi à le faire une nouvelle fois”, s’est satisfait Pep Guardiola après le match.

“On s’est accroché, on a raté quelques bonnes occasions, mais on a eu aussi de bons moments. Cela n’a pas été à sens unique”, a jugé Dean Smith, le coach de Norwich.

Dès le début de la seconde période, Phil Foden a doublé la mise et le match a basculé définitivement. Sterling, à la 70e et à la dernière minute du temps réglementaire, a enfoncé le clou.

Dans les autres matches de l’après-midi, Everton a remporté son premier match de championnat sous les ordres de Frank Lampard face à Leeds (3-0), ce qui lui permet de porter à 5 longueurs son avance sur Norwich, le premier relégable.