Angleterre: Manchester United bousculé mais vainqueur, Tottenham leader minimaliste

L’attaquant de Manchester United Mason Greenwood marque l’unique but du match sur le terrain de Wolverhampton, le 29 août 2021
/ © 2021 AFP

Sans sa recrue-star Cristiano Ronaldo, Manchester United a souffert à Wolverhampton mais a fini par s’imposer (1-0) dimanche pour le compte de la 3e journée du Championnat d’Angleterre, qui a vu Tottenham conserver sa place de leader.

Deux jours après l’annonce du retour de Ronaldo sous le maillot d’United, son club de 2003 à 2009, les “Red Devils” ont montré qu’ils avaient grand besoin des buts de leur attaquant portugais pour viser haut.

Il leur a fallu attendre la 80e minute pour prendre l’avantage face aux “Wolves” grâce à Mason Greenwood sur une passe de l’international français Raphaël Varane, qui faisait ses grands débuts en Premier League après dix années passées au Real Madrid.

Greenwood a profité de l’une des rares incursions de Manchester United et d’une faute de main du gardien José Sa pour donner la victoire à son équipe et lui offrir un record d’invincibilité à l’extérieur (28 matches sans défaite).

Mais les Mancuniens ont montré une série de défaillances individuelles et collectives inquiétantes.

Au milieu, Paul Pogba et Fred ont été le plus souvent dépassés par l’engagement physique et les mouvements des “Wolves”, notamment Trincao et Adama Traoré.

Woverhampton s’est procuré les occasions les plus franches, notamment par Romain Saïss, dont les deux tentatives ont été repoussées coup sur coup par David De Gea sur sa ligne, après un duel aérien remporté face à Varane (69e).

Pour sa première titularisation aux côtés de Harry Maguire en défense centrale, Varane a eu du mal à trouver ses repères dans une défense qui avait déjà éprouvé des difficultés sans lui, le week-end dernier, à Southampton (1-1).

Tottenham seul leader

Avec sept points, Manchester occupe la 3e place du classement à deux longueurs du leader Tottenham, seule équipe à avoir réussi un carton plein de trois victoires, toutes sur le plus petit des scores.

Le club du nord de Londres a inscrit trois buts depuis le coup d’envoi de la saison et n’a concédé aucun, ce qui en fait un leader à l’efficacité redoutable.

Sa victoire dimanche contre Watford (1-0) était à l’image des deux premières contre Manchester City et à Wolverhampton: minimaliste.

Le premier match de Harry Kane cette saison à White Hart Lane, après l’échec définitif de son transfert à Manchester City, n’a pas donné à Tottenham l’allant offensif qui lui fait défaut depuis le départ de Mauricio Pochettino, il y a deux ans.

Heureusement pour les Spurs, Son Heung-min a de nouveau été décisif, deux semaines après son but victorieux contre City: son coup franc rentrant a trompé Daniel Bachmann (42e, 1-0).

Mais les supporters des Spurs n’ont pas de quoi s’enthousiasmer pour un style de jeu très défensif, proche de celui mis en place la saison dernière par José Mourinho.

Celui-ci avait très bien fonctionné jusqu’au coeur de l’automne, puisque les Spurs étaient encore leaders du championnat à la mi-décembre, avant de s’effondrer.

Watford n’est pas resté inactif: un tir contré d’Ismaïla Sarr juste devant le but, suite à un débordement de Moussa Sissoko (54e) aurait pu lui permettre d’égaliser.

Le milieu international français était de retour à White Hart Lane seulement 48 heures après avoir signé son contrat de deux ans avec Watford et a reçu une ovation du public au moment de son remplacement.