Angleterre: Manchester City déroule, Conte réveille Tottenham

Manchester City s’est montré impitoyabe face à Everton battu 3-0 à l’Etihad Stadium, le 21 novembre 2021
/ © 2021 AFP

Confortable vainqueur d’Everton (3-0), dimanche lors de la 12e journée de Premier League, Manchester City a idéalement préparé le choc contre le Paris SG, mercredi, en Ligue des champions, alors que Tottenham, pour le premier match d’Antonio Conte à domicile, a renversé Leeds (2-1).

. City repasse la deuxième

Même privé de quelques titulaires, City n’a pas trop peiné pour dominer Everton et reprendre la deuxième place du classement à Liverpool.

Les hommes de Pep Guardiola sont à trois longueurs du leader Chelsea (29 points), alors qu’Everton bascule dans la seconde moitié du classement (11e).

Les hommes de Rafael Benitez n’ont pris que deux points sur leur six dernières journées, le pire bilan de toute la Premier League sur cette période, et ils n’ont guère gêné City qui a eu la possession et le contrôle du match.

Sans Kevin de Bruyne, positif au Covid-19, ou Jack Grealish, blessé, alors que Gabriel Jesus est resté sur le banc, les Citizens ont pu gérer leurs efforts, tout en ayant le bon goût d’inscrire deux buts sublimes.

Le premier sur une ouverture de l’extérieur du pied tout en relâchement de Joao Cancelo pour une demi-volée de Raheem Sterling (1-0, 44e).

Le second est venu d’une frappe de 23 mètres de Rodri qui a terminé dans la lucarne de Jordan Pickford, impuissant (2-0, 55e).

Après cela, Guardiola a pu faire tourner en sortant Phil Foden, incertain avant ce match, pour lancer Riyad Mahrez (57e) et remplacer Aymeric Laporte par Nathan Aké (76e).

Le troisième but, inscrit par Bernardo Silva, qui a récupéré aux six mètres une frappe freinée par un défenseur d’Everton, pour marquer de près (3-0, 86e), a donné au score une ampleur assez conforme à l’écart entre les deux équipes.

Mercredi, City cherchera non seulement à valider sa qualification pour les huitièmes de finale de la C1, mais aussi à s’assurer de la première place du groupe, qu’il occupe avec un point d’avance sur le Paris SG, qui l’avait emporté 2-0 à l’aller.

. Tottenham met enfin dans le mille

Pour le premier match d’Antonio Conte au Tottenham Hotspur Stadium, les Londoniens se sont relancés dans la course à l’Europe en renversant Leeds.

Avec 19 points, Tottenham remonte à la septième place et n’a que quatre longueurs de retard sur les places qualificatives pour la Ligue des champions, alors que les hommes de Marcelo Bielsa restent 17e et premiers non-relégables, à deux unités de la zone rouge.

On a cru qu’on était reparti pour une fin d’après-midi maussade avec les Spurs, peu imaginatifs et trop lents en attaque.

A la fin du premier acte, ils n’avaient pas cadré une seule frappe, leur sixième période d’affilée sans trouver le cadre.

Pire, peu avant la pause, sur un très beau service de Jack Harrisson, Daniel James avait donné l’avantage aux visiteurs (0-1, 44e).

Le bouillant entraîneur italien a cependant su trouver les mots à la pause pour réveiller ses troupes.

Dès la 46e minute Ilan Meslier a dû réaliser un bel arrêt dans un face-à-face avec Harry Kane, en déviant le ballon sur le poteau, avant qu’une reprise de Son Heung-min déviée ne trouve la transversale (51e).

Les Spurs ont finalement été récompensés sur une sortie un peu hasardeuse du jeune gardien français, qui a laissé le but ouvert à Pierre-Emile Hojbjerg (1-1, 58e).

Un peu plus de dix minutes plus tard, le match a basculé sur un coup-franc de Harry Winks renvoyé par la poteau gauche mais repris aux six mètres par Sergio Reguilon, qui avait bien suivi pour donner la victoire aux siens (2-1, 69e).

Un succès laborieux mais qu’accueilli Conte avec les poings serrés et par de grandes accolades à ses joueurs. L’entraîneur espère lancer une série avec Tottenham qui va maintenant affronter des équipes du dernier tiers du championnat : Burnley (18e), Brentford (14e) et Norwich (19e).