Angleterre: Liverpool tient la cadence

Fabinho (#3) fête son but, le 2e de Liverpool, avec ses coéquipers, lors de la victoire sur Leeds à Elland Road, le 12 septembre 2021
/ © 2021 AFP

Avec un succès maîtrisé à Leeds (3-0), réduit à dix à l’heure de jeu, Liverpool a rejoint Manchester United et Chelsea en tête de la Premier League, dimanche, lors de la 4e journée.

Avec 10 points et une différence de buts de +8, les Reds sont à égalité parfaite avec leurs rivaux, un total que peut espérer égaler aussi leur voisin Everton qui reçoit Burnley lundi soir.

Un Leeds-Liverpool est toujours la promesse d’un grand spectacle de football et celui-ci n’a pas failli à la règle, même si il a été terni par l’horrible blessure du jeune milieu des Reds, Harvey Elliott (18 ans).

Titulaire pour son troisième match de suite, il a été victime, vers l’heure de jeu, d’un tacle par derrière du Néerlandais Pascal Struijk.

Le geste, plus maladroit que méchant, l’a laissé avec le pied fléchi dans un angle pas naturel et a entraîné l’expulsion directe de son adversaire, sur les recommandations de l’arbitre en charge de la VAR.

L’absence de ralenti lors de la retransmission télévisée et la réaction de Mohamed Salah, à proximité de l’action et qui a appelé immédiatement les soigneurs avant de s’éloigner le visage caché dans son maillot, ne laissaient aucun doute sur la gravité.

“La cheville était luxée, on n’a pas réussi à la remettre en place, il est à l’hôpital, maintenant”, a expliqué l’entraîneur Jürgen Klopp après le match, à Sky Sports.

L’incident a considérablement refroidi Liverpool qui avait jusque là donné un vrai récital, même s’il avait pêché dans la finition.

Sadio Mané récompensé de sa persévérance

“On a joué vraiment très bien pendant une longue période. Après la blessure de Harvey, on était tous choqués et on a perdu un peu le rythme, et on leur a laissé un peu trop de contre-attaques et donné trop de coups de pied arrêtés”, a relevé le coach allemand.

Ses hommes n’avaient atteint la pause qu’avec un avantage minime de 1-0, grâce à un but de Salahson 100e en Premier League en 162 matchesà la conclusion d’une action collective magnifique (20e), alors que le trou aurait dû être fait.

Sadio Mané avait, par exemple, raté le but grand ouvert sur un centre un tout petit peu trop en retrait de Diogo Jota (26e).

Le break est finalement venu sur une occasion plus confuse, un corner repris de la tête par Virgil van Dijk et récupéré par Fabinho qui a marqué en deux temps (2-0, 50e).

Il s’agissait du 13e but marqué par Liverpool sur coups de pied arrêtés depuis le début de la saison passée, le meilleur bilan de la Premier League, alors que Leeds en a encaissé le même nombre sur cette période, ce qui en fait l’équipe la plus perméable sur cette phase de jeu.

En toute fin de match, alors que Leeds poussait bravement malgré l’infériorité numérique, Sadio Mané, sur son 10e tir du match, contre 9 pour les Peacocks dans leur ensemble, a fini par être récompensé et a définitivement creusé l’écart (3-0, 90+2).

“On aurait dû obtenir davantage du football qu’on a joué. Le premier but est l’exemple parfait de ce qu’on aurait dû faire davantage”, a souligné Klopp, “mais au final c’est un excellent résultat et nous ne sommes pas affamés au point de dire qu’on aurait du gagner 5, 6 ou 7-0”.

Un résultat qui entretient la bonne dynamique des champions 2020 avant leur entrée en lice en Ligue des Champions, mercredi, contre le Milan AC à Anfield.