L’attaquant égyptien Mohamed Salah vient de marquer sur penalty contre Tottenham le 27 octobre 2019 à Liverpool
/ © 2019 AFP

Le leader du championnat d’Angleterre, Liverpool, a remporté un match complexe contre Tottenham (2-1), dimanche à Anfield Road, et conserve ses six points d’avance sur Manchester City. Arsenal laisse lui filer deux points alors que Manchester United remporte sa première victoire nette depuis deux mois et demi.

Liverpool assure

Une semaine après avoir été accroché sur le terrain de Manchester United, Liverpool a vite repris ses habitudes en venant à bout de Tottenham (2-1).

Une victoire importante à triple titre, puisque les Reds ont su réagir après avoir été menés en première période.

Elle leur permet aussi de conserver six points d’avance sur Manchester City, et de confirmer leur force irréelle à domicile, où ils ont remporté leur quatorze derniers matches, toutes compétitions confondues. Cela pourrait compter dans deux semaines, pour la réception de leur principal rival pour le titre qu’ils attendent depuis trois décennies.

Les joueurs de Jürgen Klopp ont pourtant mis du temps à entrer dans la rencontre, en encaissant notamment un but dès la 47e seconde de jeu. Une frappe détournée de Heung-Min Son sur la barre a atterri sur Harry Kane, qui a poussé de la tête le ballon dans le but. L’attaquant anglais, qui ne figure pas dans la liste des 30 nominés pour le Ballon d’Or, a ainsi inscrit son seizième but de la saison toutes compétitions confondues, une vraie performance.

En dehors d’un temps fort avec quatre occasions franches à la demi-heure de jeu, Liverpool a peiné à imposer son intensité habituelle jusqu’à la pause. Le champion d’Europe a toutefois attaqué la seconde période pied au plancher, et logiquement égalisé par Jordan Henderson (52e). Le but de la victoire est arrivé à un quart d’heure de la fin, avec un penalty transformé par Mohamed Salah (75e), après une faute évitable de Serge Aurier sur Sadio Mané.

Cette défaite confirme les difficultés de Tottenham cette saison. Le club nord-londonien passe dans la deuxième partie de tableau, en onzième position.

Arsenal freiné

Les Gunners ont laissé filer deux points qui pourraient coûter cher en fin de saison en concédant le match nul sur leur terrain face à Crystal Palace (2-2). Cinquième du classement, ils laissent Chelsea prendre quatre points d’avance, ce qui ressemble beaucoup au scénario de la saison dernière.

Les Gunners ont pourtant bien entamé la rencontre avec deux buts de Sokratis (7e) et David Luiz (9e). La victoire semblait, à ce stade, être une formalité, notamment parce qu’ils restaient sur cinq victoires consécutives à l’Emirates Stadium. Mais Luka Milivojevic (32e) a redonné de l’espoir aux Eagles, avant que l’ancien Marseillais Jordan Ayew n’égalise (52e).

Manchester United se relance

Les Reds Devils ont remporté leur première victoire en championnat depuis la mi-septembre, en s’imposant sur le terrain de Norwich (1-3). Toujours privés de Paul Pogba, les joueurs d’Ole-Gunnar Solksjaer ont fait la différence dès la première période, par Scott McTominay (21e), puis Marcus Rashford (30e). Ils ont également raté deux penalties (Rashford et Martial). En seconde période, Anthony Martial a corsé l’avantage (73e) et permis de relativiser la réduction du score de Norwich en fin de match.

Rassurés par leur score de parité face à Liverpool dimanche dernier (1-1), puis par leur victoire sur le terrain du Partizan en Europa League (0-1), les Mancuniens se replacent en septième position au classement. Mais ils devront encore beaucoup travailler pour de nouveau inspirer confiance à leurs supporters. Avant cette victoire sur le terrain du relégable, cela faisait deux mois et demi qu’ils n’avaient pas réussi à marquer plus d’un but dans un même match.