Angleterre: Liverpool n’abdique pas et s’impose à Tottenham

Le milieu brésilien Roberto Firmino (g) marque le 1er but pour Liverpool lors du match de Premier League face à Tottenham, à Londres, le 28 janvier 2021
/ © 2021 AFP

Liverpool bouge encore ! Bousculés par la concurrence et en difficulté aux deux extrémités du terrain dernièrement, les Reds ont réagi en allant s’imposer jeudi sans contestation à Tottenham (3-1), pour la 20e journée de la Premier League.

Talonné par les Spurs à un point avant le match, le champion en titre remonte, avec 37 points, sur la 4e marche, qualificative pour la Ligue des Champions, à 4 longueurs du leader Manchester City.

Les Londoniens sont, eux, dépassés par West Ham et ne sont plus européens virtuels (6e avec 33 points) au terme de la journée.

Plus encore que l’opération comptable, c’est la belle prestation, notamment offensive, des hommes de Jürgen Klopp qui a fait plaisir à voir.

Pour essayer de stopper la série de 7 défaites consécutives des Spurs contre les Reds, José Mourinho avait reconduit le 3-4-3 qui avait bien réussi à son équipe contre Sheffield United (3-1).

Un système abandonné à la pause, alors que Liverpool menait 1-0, mais le 4-3-3 proposé ensuite par Tottenham n’a pas été beaucoup plus solide.

Les Spurs avaient, en plus, perdu leur attaquant Harry Kane, touché à une cheville, à la mi-temps.

Le succès de Liverpool doit beaucoup à deux joueurs à l’efficacité retrouvée: le latéral droit Trent Alexander-Arnold et l’attaquant Sadio Mané, tous deux buteurs et passeurs décisifs.

Le Sénégalais a offert l’ouverture du score sur un plateau à Roberto Firmino dans le temps additionnel du premier acte, sur un centre que Hugo Lloris aurait peut-être dû intercepter (0-1, 45+4).

Statistique à peine croyable: il s’agissait du premier but de Liverpool en championnat en 2021, les Reds étant la dernière équipe de Premier League qui n’avait pas encore marqué cette année.

Regain de forme à confirmer

Mané a également inscrit le troisième but de près, à la réception d’un long centre fuyant d’Alexander-Arnold qui a pris à revers la défense londonienne (1-3, 65e).

Entre-temps, c’était ce dernier qui s’était retrouvé à point nommé pour reprendre une frappe vicieuse à ras de terre de Mané, repoussée par Lloris, pour creuser l’écart à 2-0 (47e).

Le milieu de terrain danois de Tottenham, Pierre-Emile Hojberg avait redonné l’espoir aux Spurs d’une frappe imparable de 22 mètres (1-2, 49e), mais son équipe avait raté le coche en début de match avec un but refusé à Son Heung-min pour un hors-jeu minime (4e) et une bonne occasion pour le Sud-Coréen stoppée par Alisson (22e).

Jürgen Klopp pourra globalement être satisfait de la prestation défensive de son équipe, d’autant qu’il avait dû faire face au forfait de Fabinho dans l’axe.

Il a opté pour une charnière Joël Matip-Jordan Henderson qui est déjà la 11e différente qu’il aligne au coup d’envoi en vingt journées, avec sept joueurs différents.

Et à la mi-temps, il a dû remplacer le Camerounais, touché, pour faire entrer Nathaniel Phillips, créant encore un nouveau binôme.

Ce regain de forme devra être confirmé lors de matches à venir où les Reds affronteront des rivaux directs: West Ham (5e) à l’extérieur dimanche, le leader Manchester City à Anfield une semaine plus tard puis Leicester (3e) le 13 février, avant d’enchaîner avec la Ligue des Champions et Leipzig en huitième de finale aller, en Allemagne, trois jours plus tard.