Angleterre: les deux Manchester se quittent bons amis

Le milieu portugais de Manchester United, Bruno Fernandes, balle au pied lors du match de Premier League face à Manchester City, à Old Trafford, le 12 décembre 2020
/ © 2020 AFP

Manchester United et Manchester City ont fait match nul (0-0), samedi, lors de la 12e journée de Premier League, au terme d’un match sans grande passion, qui n’arrange ni ne lèse personne.

Les deux équipes restant provisoirement 7e et 8e avec 20 et 19 points, avec un match en retard, alors que Tottenham et Liverpool, en tête du classement, en comptent 24.

Les deux équipes qui restaient sur des séries positives en championnat, après un début de saison délicat, ont semblé surtout ne pas vouloir voir leur cycle favorable s’arrêter.

United devait pourtant une revanche à ses supporters après sa piteuse élimination de la Ligue des champions à Leipzig, mardi, mais le contrat n’a été qu’à moitié rempli.

Positionnés en 4-4-2 avec Paul Pogba titulaire et légèrement décalé sur la gauche, en pendant de Bruno Fernandes à droite, avec un binôme Fred-Scott McTominay entre les deux, les Red Devils avaient choisi de faire corps au coeur du jeu.

Et comme sur les ailes Luke Shaw et Aaron Wan-Bissaka ont pris le dessus sur Raheem Sterling et Riyad Mahrez, David De Gea a passé un début de soirée des plus calmes.

En revanche, dans leur expression offensive, les hommes d’Ole Gunnar Solskjaer se sont montrés d’une grande pauvreté, ne cadrant que deux tirstout comme Citysans faire beaucoup trembler Ederson.

Ils ont bien failli obtenir un pénalty pour une faute de Kyle Walker sur Marcus Rashford, juste au retour des vestiaires, mais la VAR est passée par là et a détecté un hors-jeu de l’attaquant au début de l’action.

City reste imperméable

Au final, c’est tout de même City, qui avait reposé huit de ses onze titulaires en milieu de semaine contre Marseille (3-0), qui s’est créé les meilleures occasions, même si ses attaques ont semblé parfois très prévisibles.

Mahrez, servi par une passe sans contrôle et en pleine course sublime de Kevin de Bruyne, s’est présenté seul face au but, mais a trop patienté et son tir a été finalement contré avant que le Belge ne reprenne au-dessus (35e).

De Bruyne, toujours lui, a aussi vu sa tentative contrée dans la surface par Harry Maguire alors qu’il était en très bonne position (68e).

Mais c’est pratiquement tout ce qu’il y a à retenir de ce match dépourvu de la passion des confrontations de la saison passée qui avaient vu les rouges l’emporter trois fois sur quatre.

Pep Guardiola pourra tout de même se satisfaire de voir son équipe maintenir sa cage inviolée pour un sixième match de suite, toutes compétitions confondues, signe des gros progrès effectués dans ce domaine qui leur avait coûté si cher l’an passé.

Avec un calendrier plutôt abordables d’ici au Nouvel anWest Bromwich Albion et Newcastle à domicile, Southampton et Everton à l’extérieurCity peut espérer en profiter pour se rapprocher encore un peu du haut du classement.

Un peu plus tôt dans l’après-midi, Newcastle avait pris le meilleur sur West Bromwich Albion (2-1), avec notamment le but le plus rapide de la saison, au bout de 20 secondes, par le Paraguayen Miguel Almiron, alors qu’Aston Villa était allé chercher une victoire pas forcément méritée, mais très précieuse, chez Wolverhampton avec un pénalty dans le temps additionnel (1-0).