Angleterre: Leicester-Tottenham et Manchester United-Brighton reportés pour cause de Covid-19

Le manager de Leicester Brendan Rodgers et son milieu James Maddison à l’issue du dernier match disputé à domicile en Championnat contre Newcastle, le 12 décembre 2021
/ © 2021 AFP

Le nombre de matches reportés en raison de cas de Covid s’est encore accrû, jeudi, après que les rencontres entre Leicester et Tottenham, jeudi, et Manchester United et Brigton, samedi, ont été décalées par la Premier League.

“Leicester City peut confirmer que la direction de la Premier League a décidé de reporter le match de jeudi contre Tottenham”, comptant pour la 17e journée, avaient écrit les Foxes dans leur communiqué en milieu de journée.

“Le club n’a plus assez de joueurs de l’équipe première valides pour disputer le match”, avait poursuivi Leicester, dont la demande de report avait été dans un premier temps refusée la veille.

Leicester a également annoncé la fermeture pour 48h de son centre d’entraînement “pour aider à couper les circuits (d’infection)”, ce qui met en doute la tenue du match à Everton, dimanche.

Un peu plus tard, c’est la rencontre entre les Red Devils et Brighton, samedi pour le compte de la 18e journée, que la Premier League a décidé de décaler.

United “continue à subir une épidémie de cas de Covid au sein de son effectif qui ne leur permet pas d’aligner une équipe pour le match prévu à Old Trafford”, a expliqué l’organisateur du championnat.

Le match des Red Devils contre Brentford, mardi avait déjà été reporté, mais “des tests supplémentaires positifs ont été confirmés aujourd’hui (jeudi)”, a ajouté la Premier League.

Au total, cinq matches de championnat qui été décalés pour des raisons sanitaires à l’heure actuelle, en comptant Tottenham-Brighton, dimanche, et Burnley-Watford, reporté deux heures avant le coup d’envoi, mercredi.

Vers un report de toute la 18e journée ?

La Premier League navigue à vu dans un contexte sanitaire incertain. Elle avait, par exemple, estimé que les neuf absents à Leicester, pour des cas de Covid, mais aussi des maladies ou des blessures, ne justifiaient pas le report, au grand dam de l’entraîneur Brendan Rodgers.

“On a toujours essayé de soutenir les mesures (pour lutter contre le Covid), mais quand on a besoin d’un peu de soutien face à la situation extrême dans laquelle on se retrouve, on n’a pas pu le recevoir”, avait-il déploré.

Neuf joueurs manquaient alors à l’appel, positifs au coronavirus, malades ou blessés, mais de nouveaux cas de Covid ont été identifiés, sans que l’on connaisse leur nombre exact.

Un flou regretté par l’entraîneur de Liverpool, Jürgen Klopp.

“Je ne comprends absolument pas pourquoi on n’est pas plus ouvert sur le sujet. Des tas de gens attrapent le Covid en ce moment, c’est un fait. Si je l’attrape, et espérons que non, je n’aurai aucun problème pour le dire”, avait-il assuré.

“Pourquoi personne ne dit le nombre de joueurs atteints? C’est toujours +un certain nombre de membres du staff ou de joueurs+. Allez, dites-le, comme ça tout le monde comprendra pourquoi on ne peut pas jouer”, avait-il poursuivi.

Jeudi, l’entraîneur danois de Brentford, Thomas Frank, a même appelé à ce que toute la 18e journée soit reportée.

“Le nombre de cas de Covid explose dans tous les clubs. Tout le monde est confronté à ça (…) Reporter cette journée et aussi (les quarts de finale de) la Coupe de la Ligue (prévus mardi et mercredi prochain) laisserait à tout le monde au moins une semaine ou quatre ou cinq jours pour désinfecter et faire tout ce qu’il faut dans les centres d’entraînement”, a-t-il plaidé.

“Cela permettrait de casser la chaîne (de contamination) dans tous les clubs”, a encore estimé Frank.