Angleterre: le président de la FA contraint de démissionner après des propos racistes

Capture d’une image TV de Greg Clarke lors de son audition devant la commission Culture, Médias et Sports de l’Assemblée, le 10 novembre 2020 à Londres
/ © 2020 AFP

Le président de la Fédération anglaise de football (FA) Greg Clarke a été contraint de démissionner mardi après avoir tenu des propos à connotation raciste pour parler des footballeurs noirs en Angleterre, qui lui avaient valu de présenter un peu plus tôt ses excuses.

“Nous pouvons confirmer que Greg Clarke a démissionné de son rôle de président”, a annoncé la FA dans un communiqué.

“Mes paroles inacceptables devant le Parlement ont rendu un mauvais service à notre sport et à ceux qui le regardent, le pratiquent, l’arbitrent et l’administrent. Cela a cristallisé ma résolution de démissionner”, a déclaré l’accusé.

“Je suis profondément attristé d’avoir offensé ces diverses communautés que moi et d’autres avons travaillé si dur pour intégrer dans le football”, a ajouté le dirigeant.

Au-delà de cet acte de contrition, la Fédération a tenu à “réaffirmer” dans son communiqué qu'”en tant qu’organisation, nous sommes absolument déterminés à faire tout ce que nous pouvons pour promouvoir la diversité, lutter contre les inégalités et lutter contre toutes les formes de discrimination dans le jeu”.

Cette mise au point et cette démission interviennent après les expressions à caractère raciste employées par Clarke au cours d’une audition par le Comité du numérique, de la culture, des médias et du sport (DCMS) de la Chambre des communes, sur l’avenir du football anglais, lundi dans la matinée.

Clarke y a utilisé le terme “coloured people”, une expression que l’on peut traduire par “personnes de couleur”, jugée raciste en anglais.

Celui qui est également vice-président de la FIFA a aussi été critiqué pour avoir mentionné pendant la même audition le manque de professionnalisme des joueurs d’origine asiatique, dû selon lui à “des intérêts de carrière différents”.

Propos “intolérables”

Le désormais ex-patron de la FA a en outre décrit le fait d’être gay comme un “choix de vie” lorsqu’il a été interrogé sur le manque de joueurs ouvertement homosexuels en Angleterre.

Greg Clarke “a reconnu que l’utilisation du terme +coloured people+ n’était pas appropriée et s’est excusé de tout cœur lors de l’audience”, affirmant pour sa défense qu’il avait fait cette erreur de langage car les Américains emploient l’expression “people of colour”, avait expliqué la FA peu avant l’annonce de sa démission.

En langue anglaise existent deux expressions différentes: “coloured people”, à caractère raciste, et “people of colour” qui ne l’est pas. En français, ces deux expressions se traduisent communément de la même façon: “personnes de couleur”.

Malgré ses excuses, le député conservateur Julian Knight, qui préside le comité du DCMS, avait émis des réserves sur la sincérité de la FA.

“Il est vrai que Greg Clarke s’est excusé devant le comité”, avait-t-il tweeté. “Cependant, ce n’est pas la première fois que @FA rencontre ce genre de problèmes. Cela nous fait remettre en question leur engagement en faveur de la diversité.”

Le joueur Anton Ferdinand, qui a été victime au cours de sa carrière de propos à caractère raciste de la part de l’ancien capitaine de l’équipe d’Angleterre et de Chelsea John Terry, a lui qualifié dans un tweet les propos de Clarke d'”intolérables”.