Angleterre: la Premier League retire son agrément de dirigeant à Abramovitch

Le milliardaire russe Roman Abramovitch propriétaire de Chelsea dans sa loge à Stamford Bridge, le 21 février 2016 pour la venue de Manchester City
/ © 2022 AFP

A la suite du gel de ses avoirs par le gouvernement britannique, Roman Abramovitch n’est plus reconnu par la Premier League comme le dirigeant de Chelsea, qui a, en outre, perdu un autre sponsor, le fabricant automobile coréen Hyundai.

“A la suite des sanctions imposées par le gouvernement britannique, le conseil d’administration de la Premier League a enlevé à Roman Abramovitch son rôle de directeur du Chelsea Football Club”, écrit l’organisateur du championnat anglais.

Cette décision “n’a aucun impact sur la capacité du club à s’entraîner et à disputer des matches, conformément aux dispositions de la licence accordée (au club) par le gouvernement et qui expirera au 31 mai”, ajoute le bref communiqué.

Jeudi matin, le gouvernement britannique avait annoncé de nouvelles sanctions contre plusieurs hommes d’affaires russes, dont le milliardaire Roman Abramovitch, propriétaire de Chelsea depuis 2003 et dont les avoirs sont gelés.

Cette mesure, prise en raison de ses relations supposées avec le président russe Vladimir Poutine, qui a ordonné l’invasion militaire de l’Ukraine, était accompagnée d’une autorisation pour le club de poursuivre son activité, mais avec des restrictions importantes.

Le club ne peut plus vendre de nouveaux billets, ni d’articles de merchandising, et il ne peut pas non plus recruter de joueurs ou prolonger les contrats existants.

La vente du club, décidée avec Abramovitch avant le gel de ses avoirs, pourrait en revanche aboutir, mais le feu vert du gouvernement à la transaction serait conditionné au fait que l’oligarque n’en tire aucun profit.

Abramovitch, 55 ans, s’était engagé, lors de l’annonce de la mise en vente du club, le 2 mars, à ce que l’argent aille à une fondation qui viendrait en aide aux victimes de la guerre en Ukraine.

Au fil des années, il a investi 1,8 milliard d’euros et sous sa présidence, le club a remporté 19 trophées majeurs.

En fin d’après-midi, Chelsea a également appris que le constructeur Hyundai, dont le logo figure sur la manche de leur maillot, suspendait son contrat de sponsoring avec les Blues qui remontait à 2018.

“A travers notre partenariat avec Chelsea, nous étions fiers de soutenir les joueurs, les supporters et le football de loisir. Néanmoins, dans les circonstances actuelles, nous avons pris la décision de suspendre nos activités de communication et de marketing avec le club jusqu’à nouvel ordre”, a expliqué le groupe coréen dans son communiqué

Il y a quelques jours, c’est le principal sponsor maillot du club, l’opérateur téléphonique “Three”, qui avait suspendu un contrat d’une valeur de 48 millions d’euros.

Imperturbable sur le terrain à Norwich, jeudi, avec une victoire 3-1, Chelsea tentera à nouveau de consolider sa place sur le podium de la Premier League, dimanche, avec la réception de Newcastle.