Angleterre: “Dieu a mis sa main sur ma tête”, assure Alisson, héros de Liverpool

Le gardien de Liverpool, Alisson Becker (c), fêté par ses coéquipiers après son but lors du match de Premier League sur la pelouse de West Bromwich, le 16 mai 2021
/ © 2021 AFP

Frappé par un drame familial en février, Alisson Becker a fêté avec beaucoup d’émotion son but victorieux et capital pour Liverpool à West Bromwich Albion, dimanche (2-1), assurant que Dieu avait “mis sa main sur (sa) tête”.

Au coup de sifflet final, le gardien brésilien aux allures de géant (1,91 m) a laissé couler ses larmes en recevant l’accolade de ses coéquipiers, de Jürgen Klopp et de quelques adversaires.

En févier, son père, José Becker, 57 ans, était mort, noyé, et Alisson n’avait pas pu assister à ses obsèques en raison des restrictions de voyage liées au Covid.

“Je suis trop ému. Ces derniers mois, avec tout ce qui s’est passé pour moi, pour ma famille…”, a-t-il commencé au micro de Sky Sports après le match.

“Le football, c’est ma vie. J’y ai toujours joué dans mes plus lointains souvenirs, avec mon père et j’espère qu’il était là pour le voir”, a-t-il poursuivi.

Il est ensuite revenu sur le match âpre face à des Baggies déjà condamnés à la descente et sur son but victorieux, une déviation parfaite de la tête sur corner, au bout des quatre minutes de temps additionnel.

“Parfois, on se bat mais les choses ne se passent juste pas comme on voudrait, comme cet après-midi. Mais en marquant ce but, je suis très très heureux d’aider (mon équipe) parce qu’on s’est vraiment battu ensemble et qu’on a un énorme objectif, se qualifier en Ligue des champions”, a-t-il dit.

Lorsque Liverpool a bénéficié d’un dernier corner, “j’ai regardé le banc mais personne ne m’a appelé. Après c’était juste le timing parfait, le centre était superbe et j’ai juste essayé de mettre la tête. Je crois que c’est l’un des plus beaux buts que j’aie jamais vus (rires). En tout cas c’est le plus beau que j’ai marqué”, a-t-il ajouté dans un sourire.

“On ne peut pas expliquer ce genre de choses, c’est juste le football (…) Il y a beaucoup de choses qu’on peut expliquer dans la vie, mais pour ce type de choses, c’est Dieu qui a mis sa main sur ma tête aujourd’hui et je me sens vraiment béni”, a ajouté le Brésilien, très croyant.

Grâce à cette victoire, Liverpool, 5e, a de fortes chances d’intégrer le top 4 qui envoie en C1 l’an prochain s’il gagne ses deux derniers matches, à Burnley et contre Crystal Palace.

Mais “j’espère que je n’aurai pas à aller dans la surface trop souvent pour marquer des buts, j’espère que mes coéquipiers le feront pour moi, pour que je n’aie qu’à penser à défendre”, a-t-il conclu .