Angleterre: City se hisse à la première place

La joie du milieu de terrain portugais de Manchester City, Bernardo Silva, après avoir ouvert le score contre Aston Villa, lors du match de Premier League, le 20 janvier 2021 à Manchester
/ © 2021 AFP

Manchester City n’a pas laissé passer sa chance de prendre, au moins provisoirement, la tête du classement de Premier League, en venant à bout d’Aston Villa (2-0) en match en retard de la 1ère journée, mercredi.

Ces 3 points portent son total à 38 et lui permettent de dépasser Leicester à la différence de buts, avec un match en moins que les Foxes.

Mais Manchester United, qui joue plus tard contre Fulham et compte 37 unités, pourrait reprendre les commandes en cas de succès chez le promu et relégable.

C’est le Portugais Bernardo Silva qui a fini par trouvé la lucarne d’Emiliano Martinez (1-0, 79e), d’une frappe à l’entrée de la surface, délivrant ses coéquipiers.

Un but amplement mérité, tant City avait multiplié les assauts sur la cage adverse, finissant avec 28 tirs dont 9 cadrés.

Les hommes de Pep Guardiola ont démarré pied au plancher pour profiter du manque de rythme d’Aston Villa, qui n’avait plus joué depuis le 1er janvier, le match de Coupe d’Angleterre perdu contre Liverpool (4-1) le 8 ayant été disputé par l’équipe réserve en raison de nombreux cas de Covid au sein du groupe pro.

Le meneur de jeu des Citizens Kevin de Bruyne a multiplié les passes qui auraient dû se révéler décisives, comme celle qui a trouvé Joao Cancelo dans la surface, mais la frappe du latéral a heurté le haut de la barre transversale (54e).

Les Villans se sont tout de même bien défendus et ont eu leur content d’occasions, notamment par l’ancien Lyonnais Bertrand Traoré, dont la frappe enveloppée a été bien stoppée par Ederson (52e).

Un arrêt qui prouve encore une fois que la solidité retrouvée des Citizens derrièreils ont gardé leur cage inviolée 13 fois sur les 17 derniers matchesest leur meilleur atout pour partir à la reconquête du titre.

En toute fin de match, un penalty a permis à Ilkay Gündogan de donner un peu d’ampleur à ce succès (2-0, 90e), le neuvième de suite toutes compétitions confondues pour les hommes de Pep Guardiola.

hap:pra