Angleterre: City grappille, MU patine, Eriksen a rejoué

La joie de Joao Cancelo, Phil Foden et Bernardo Silva, après la victoire de Manchester City, 1-0 face à Everton, lors de la 27e journée de Premier League, le 26 février 2022 au Goodison Park à Liverpool
/ © 2022 AFP

Vainqueur à Everton (1-0), Manchester City reprend ses distances avec Liverpool en tête, alors que United a été freiné par Watford (0-0), lors de la 27e journée de Premier League, marquée par le retour sur le terrain de Christian Eriksen, huit mois après son arrêt cardiaque à l’Euro.

. City peut remercier Foden

Un but à huit minutes de la fin du temps réglementaire inscrit par Phil Foden, a permis à Manchester City de doubler son avance sur Liverpool, qui ne joue pas en championnat cette semaine, pris par la finale de la Coupe de la ligue, dimanche à Wembley, contre Chelsea.

Avec 66 points, ils sont désormais six longueurs devant les Reds, mais ils peuvent remercier leur jeune prodige de les avoir tirés d’un match où les joueurs de Frank Lampard ont été héroïques dans l’engagement.

Cela ne consolera pas les Toffees, qui auraient pu bénéficier d’un pénalty en toute fin de match, et qui se retrouvent juste au-dessus de la zone rouge, avec un petit point d’avance sur le premier relégable, Burnley.

C’est finalement une petite faute de la charnière centrale d’Everton qui a permis à Foden de tromper Jordan Pickford, qui avait été très bon jusque-là et d’atténuer un peu les doutes nés de la défaite contre Tottenham (3-2) la semaine dernière.

. MU trop maladroit

Manchester United a fait une bien mauvaise opération dans la course à la Ligue des champions en étant incapable de concrétiser ses nombreuses occasions contre Watford.

Les Red Devils, quatrièmes, ont 47 points mais Arsenal, cinquième, n’est qu’à deux unités avec trois matches de plus à jouer.

Pour Watford, 19e, ce point est un petit signe d’espoir qui les ramène à quatre longueurs de Leeds, 16e avec le même nombre de matches qu’eux.

Le match a notamment été marqué par le geste de solidarité des deux équipes envers l’Ukraine, quand elles se sont regroupées derrière un panneau avec le mot paix en six langues, dont le russe, avant le coup d’envoi.

Le poteau trouvé par Cristiano Ronaldo dès la cinquième minute a donné le ton d’un match où, avec trois tirs cadrés sur 22 seulement, la précision et la réussite ont manqué aux Red Devils malgré une prestation où tout n’était pas à jeter et où l’état d’esprit était le bon.

. Tottenham sans pitié pour Leeds

Tottenham a profité des gros problèmes actuels de la défense de Leeds pour se relancer dans la course à la Ligue des champions.

Avec 42 points, les Spurs restent septièmes mais n’ont que cinq points de retard sur Manchester United a joué deux matches de plus.

Leeds n’a plus que deux longueurs d’avance sur la zone rouge, avec plus de matches joués que ses poursuivants et l’entraîneur Marcelo Bielsa semble plus que jamais sur la sellette.

Matt Doherty (1-0, 10e) et Dejan Kulusevski (2-0, 15e) ont rapidement mis les Spurs en très bonne position avant que Harry Kane n’enfonce le clou (3-0, 27e) avant même la demi-heure de jeu.

En toute fin de match, Kane a offert le quatrième but à Son Heung-min (4-0, 85e), le 37e but inscrit en championnat par l’un des deux sur une passe de l’autre, ce qui en fait la doublette la plus prolifique de l’histoire de la Premier League devant Didier Drogba et Frank Lampard avec Chelsea.

. Newcastle gâche le retour d’Eriksen

Dans un week-end où, même sur les terrains de sport anglais, l’ambiance est alourdie par l’invasion russe en Ukraine, le retour au football de Christian Eriksen huit mois après son arrêt cardiaque est peut-être la seule étincelle positive.

Le Danois, qui vit avec un défibrillateur depuis cet accident le 12 juin contre la Finlande à l’Euro, est entré en jeu sous une longue ovation du public, à la 52e minute de la rencontre. Plusieurs banderoles et messages en son honneur étaient visibles dans le public.

Malheureusement pour lui, son équipe, qui n’a pris qu’un point en huit matches, était menée 2-0 et jouait à dix depuis l’expulsion de Josh Dasilva à la 11e minute, un score qu’il n’a pas pu faire évoluer.

Un excellent résultat pour les Magpies, en revanche, qui atteignent leur meilleur classement de la saison (14e), juste devant leurs hôtes du jour, même si la zone rouge n’est qu’à quatre points.